07 mars 2017

Aventure

Par Didier McGear Ce qui augmente encore en moi mo, embarras est l'attention des écoutants, les interprétations et le poids qu'ils donnent à tout ce qui part d'un homme qui, ayant écrit expressément pour les enfants, est supposé ne devoir leur parler que par oracles... Cet accident me fut pourtant bien sensible par la circonstance, car c'était le temps des exercices où l'on faisait manoeuvrer la bourgeoisie, et nous avions fait un rang de trois autres enfants de mon âge avec lesquels je devais en uniforme faire l'exercice avec la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2015

Voyages

La cour va de palais en palais et chacun doit assurer sa nourriture, nous regardons passer son cortège — les lois de Béziers ne sont pas celles de Vienne. Un marchand juif nous a rapporté d'orient cent petites perles fines pour orner le vase de Sainte Monégonde. Dans nos voyages nous traversons la plupart du temps les rivières sur des ponts de bois — de lourdes marchandises, comme les pierres, sont transportées sur les fleuves. J'ai traversé des collines débordantes de nombreuses fermes liliputiennes. J'ai plusieurs fois été obligé de... [Lire la suite]
18 février 2014

la solitude de l’écrivain

Je rentre à Paris, adieu Barcelone… Je m’étais fait une joie de retourner dans cette ville et je n’y ai rencontré que des déceptions ; je n’ai même pas éprouvé de réel plaisir à descendre les Ramblas parmi la foule. Tout d’un coup tout cela m’a paru bien conventionnel, faux, une séquence de Faut pas rêver dont je serais le commentateur. N’en parlons plus…   « Ne rêve pas, mon cœur, comme un homme ne dis pas de mot imbécile car l'imbécile n'est pas un homme. Si tu cherches l'homme, parle vrai. Le mot juste est une perle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2014

vivre comme un homme

Je n’arrive pas vraiment à admettre ce que la confession de Stanislas, puis ses fichiers, me font découvrir de lui. Je le croyais dominé par une sorte de romantisme turco-écossais et le perçoit calculateur, politique et machiavélique. Après tout, est-ce si contradictoire ? L’homme n’a-t-il pas toujours la capacité à théoriser ses contradictions même les plus fortes ? Moi-même je ne me serais jamais imaginé que je fusse devenu plus métaphysicien que je ne l’étais… J’avoue quand même avoir un peu de mal à recoller les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 février 2009

A la recherche de poètes

De cette aventure de Peter Peterson, je n’ai donc eu accès qu’à un récit indirect. Comme tel entaché de suspicion chacun, dans un récit, apportant inévitablement sa part d’interprétation ou, pire, d’imaginaire. Mais qu’importe? Quoi qu’il en soit toute vérité n’est jamais que relative.Ça se passe au Vietnam. Dans la ville de Hué. Peter Peterson est invité à participer à une rencontre officielle des pays francophones — ou anciennement francophones tant cette catégorie tend à fondre. A quel titre? Celui (qui? Je n’en ai plus un souvenir... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 novembre 2007

Bruit d'une branche qui craque

L’autre personnage du film est assez beau… Il a une sale tête mais il n’est pas laid, il a même un côté sympathique. C’est le mauvais-garçon-salaud-mais-au-fond-pas-méchant. Ils ont le teint hâlé de ceux qui ont longuement vécu dans des pays sauvages…Le film commence dans un bar louche et crasseux de Barcellos (j’ignore où est Barcellos et même si cette ville existe mais le son fait Amérique du Sud). C’est là où ils font connaissance: le plus jeune sauve la vie à l’autre lors d’une rixe. Ils deviennent alors copains, partent ensemble... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 novembre 2007

Craquement de branches

Dans ces cas-là, on risque toujours de se faire taper sur les doigts… Du moins c’est ce que prétend mon père. Il sait, on peut faire confiance à son expérience professionnelle. Moi je n’aime pas ça, c’est trop douloureux. Je sais aussi de quoi je parle, c’était une des manies de sœur Claire — pas la jeune, la nouvelle, non, la vieille, celle moustachue de mon école maternelle — lorsqu’on faisait pipi à la culotte ou qu’on dessinait des zizis au tableau, elle nous faisait présenter les cinq doigts de la main droite, serrés… elle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,