Je suis ici pour quelques journées… Décor facile pour l'amour, la journée vient de commencer, la nuit a fini de chanter, le soleil va mitrailler la ville, adieu, ne manquez pas de venir… si vous voulez. Je crois vous apercevoir dans toutes les vitrines: amor ad hora-m dona joi e ad hora dolor, tantôt je souffre d'amour tantôt il m'enchante. Dire mille fois mon désir; je bois ma passion, et ma question n'est déjà plus une question.

Elstir, Elstir, mon amour tyranique… je suis certaine que vous m'entendez mieux que je ne m'exprime, je sens que la peine me guette, je suis plongée dans une nostalgie mortelle… que deviendrais-je si je venais à vous perdre.

Je me damnerais pour vous; quelle lettre et quel charmant procédé. J'ai l'assurance absolue de ne pouvoir vivre sans vous et je ne peux dire assez combien je vous aime; quand je vous contemple, quand mes regards vous dévorent, quand chacun de vos mouvements porte le délire dans mes sens, un geste de vous me repousse et me fait trembler; il faut me pardonner. Vous êtes le plus charmant… vous ne connaissez pas mon coeur il est triste - il n'y a rien que je ne puisse faire pour vous prouver combien je vous aime… Sur un mot que vous avez dit, j'ai pleuré car je savais bien que vous prendriez pour de l'amitié ce qui est de l'amour. Je vis au jour le jour.

Je ne vois plus personne.

Rachel.