22 avril 2015

il y a du silence

Lecteur 1 et Lecteur 2 […] La pièce où j’entrais était un salon — tableaux modernes sur les murs, ameublement contemporain : une de mes connaissances de la veille avait dû m’héberger. J’ai appelé, pas de réponse, me suis décidé à ouvrir une porte… Sur une table basse, un déjeuner et une enveloppe. Pour toute explication elle contenait un poème signé de deux initiales peu lisibles — CC, CL, LC ou LL — et un numéro qui semblait être de téléphone : « Ils sont comme de beaux corps que l’âge n’aurait... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 avril 2015

Botan trouve des regards qui confortent son intuition

Le semi-vieillard qui, derrière le comptoir, parcourait les pages des courses du journal local en notant des chiffres sur un chiffon de papier, l’a à peine regardé : « Vous avez une chambre ? Ouais... Botan se souvient comment tout a commencé... Botan pouvait donc choisir l’excellence. Botan change de direction : téléphones. Botan fuit sa peur mais elle ne le lâche pas, l’empêche de faire ce qu’il devrait faire... Il se laisse envahir par les sons de ces mots qui, s’entremêlant, forment une sorte de symphonie de voix sourdes,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 octobre 2010

Le téléphone comme indices

Aussitôt, sur son écran, s’affiche une liste :Dossier Kharamidov, communications téléphoniques :16/12 : 19 h 28 00.33145533211 6 minutes Paris Sir Tarnepier16/12 : 19 h 36 00.2258234052 10 minutes San Pedro Pierre Tarnis16/12 : 19 h 50 148213333 3 minutes Montréal Pension Peirse17/12 : 09 h 05 144231534 5 minutes Montréal Galerie Mondart17/12 : 09 h 11 148213333 21 minutes Montréal Pension Peirse17/12 : 19 h... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 août 2010

Téléphones

Le plus difficile est cette incertitude de chaque seconde, la conviction que chacune de ses secondes le menace, la nécessité de chaque seconde à décider ce qu’il doit faire de la suivante. Il n’a plus de repères, de cadres, de structures. Avant tout était facile, ses journées étaient pré-construites, il lui suffisait de se laisser porter. Maintenant ?… Il ne sait même plus ce que signifie « maintenant » car maintenant est une portion de temps identique à toutes celles qui précèdent et celles qui suivent : maintenant est... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2010

Perplexité

— XXX — Montréal, mercredi 23/12/2015, 19:20:60 Tassé dans la voiture de police trop étroite pour ses cent deux kilos et son mètre quatre-vingt seize, les yeux fixés sur la route gelée couverte de neige fraîche, l’inspecteur Michaelis n’est pas vraiment en pleine forme. Il est même de très mauvaise humeur… Les repas de réveillon, ceux du jour de Noël constituent pour lui des épreuves redoutables auxquelles il n’est pas question de se dérober sans paraître mépriser le rituel familial. Un repas chez lui, un repas chez son... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 septembre 2009

Téléphones

Dans le véhicule de police conduit par Karine Leknar, collègue avec laquelle il a déjà travaillé plusieurs fois, Jim Buchanan consulte sans passion le rapport sur les communications téléphoniques. En quatre jours, Kharamidov a passé quinze coups de téléphone : six à l’étranger, neuf au Canada. Ni un bavard, ni un homme d’affaires très occupé… Ni quelqu’un qui avait de nombreuses relations au Canada… Les six appels étrangers sont les suivants : 16/12 Paris (France, Europe) 7 minutes 16/12 San ... [Lire la suite]
Posté par hodges à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,