19 janvier 2017

Un amour de campagne

Je n’ai jamais été marié. et je crains n’avoir connu en amour plus de déceptions que de satisfactions et trop inquiet de l’avenir, je n’ai jamais voulu avoir d’enfant, pourtant ma vie sentimentale et amoureuse a été riche, plusieurs fois j’ai aimé et j’ai été aime. Mon premier amour sérieux, sûrement construit sur le désœuvrement, la solitude et le vide intellectuel absolu de La Roche fut celui que j’éprouvais pour Sophie l’institutrice du village. Tout nous poussait l’un vers l’autre t, chaque jour, il me tardait que l’école ferme... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 décembre 2015

Dialogue de l’ombre double

Des amis. Des amis nous avaient prêté pour quelques jours leur luxueux appartement du Linienwall où nous aimions nous prendre pour des aristocrates romantiques : nous y faisions l’amour de façon fabuleuse et nos nuits étaient plus riches et lumineuses encore que nos jours. Des amours collégiennes ou chacun se découvrait dans l’autre plus qu’il ne le découvrait. Des bouches, entraperçues dans l’assistance de son baptême, se collent à sa bouche, lèchent sa peau, prennent son sexe. Des bruits de disparition inexpliquées, peut-être... [Lire la suite]
12 mai 2015

l’odeur des croissants chauds

Pourtant il lui faut faire face à ses désirs, ses doutes, ses tergiversations. Il traverse un square où des groupes d’adolescents jouent au football : une envie énorme de revoir son fils aîné, le serrer dans ses bras, le prendre par les épaules lui noue la gorge, l’oblige à fermer les yeux, à maîtriser des images qui l’envahissent. Plus loin, c’est une petite fille, accompagnée de sa mère qui mène une poussette où sa poupée est enveloppée dans une couverture miniature multicolore ; ou une jeune femme en robe d’été légère… Sa... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 avril 2015

Autour de lui tout est menace, avertissement, intimidation

Effondré sur sa chaise dure, coudes appuyés sur la table, tenant sa tête entre ses mains, il se laisse aller à un vague sommeil dont il émerge brusquement, estimant qu’il avait dû ne dormir que quelques minutes mais bénissant cette courte pause qui a libéré son crâne de la brume de fatigue qui l’encrassait. Ses chaussures devaient être confortables, légères, très solides car il savait qu’il devrait beaucoup marcher, ni trop chaudes ni trop fraîches, résistantes à l’humidité, éventuellement même à la boue ou à la neige, ne pas demander... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 avril 2015

Sa ville

Tant sa façon de l’habiter a changé, la ville, qu’auparavant il connaissait si bien, lui devient peu à peu étrangère comme s’il l’inventait au fur et à mesure de l’errance de ses jours. Autrefois — il y a pourtant si peu de temps — c’est en vainqueur qu’il la domptait avec les coups de fouet de son compte en banque n’y trouvant que des offres que ses revenus lui rendaient accessibles, que des lieux où il était reconnu, d’autres où son assurance et ses certitudes ne lui valaient que des sourires. Il y était chez lui, c’était sa ville.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2012

Des transferts monétaires suspects

La plupart des points lumineux sont inertes. Si l’un d’entre eux s’active, il se met à clignoter et un écran secondaire s’ouvre dans l’écran principal, affichant les informations utiles. Sur l’écran, quatre sont dans cet état: — Limoges, Universal Porcelaine reçoit, en provenance de la Hongkong Trade Cie, un versement de cent mille dollars, aussitôt convertis en quatre vingt sept mille euros. Cette compagnie est enregistrée, la commande connue, la facture crédible, l’ordinateur ne détecte rien de suspect mais enregistre cependant,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mars 2012

Ulf Eschbronner

— LXXII — Francfort, dimanche 27/12/2015, 22:33:44   Il y a des jours comme ça où rien ne va!… Ulf Eschbronner finit un week-end tranquille dans sa villa d’Oberürsel. Il regarde en famille, sur leur grand écran, un film longuement choisi parmi les milliers que propose leur réseau préféré de pay-per-view quand, dans l’angle supérieur droit, apparaît le signal du visiophone. Peter Sindlingen!… Ulf devine que sa soirée va être interrompue. En effet! Alors qu’Ulf ne devait reprendre son poste de surveillance des réseaux... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 septembre 2006

Jouir du virtuel

La société se vautre dans le virtuel, les mecs préfèrent rêver leur vie que la vivre (On change de monde, le Net offre l'anonymat, chacun jouit d'une liberté inédite, peut mener une seconde vie fantasmée ; parmi les péchés contraires à la chasteté : masturbation (dont l'importance est ici révélée) — fornication, pornographie, pratiques homosexuelles — y a le cybersurf): Sète, cyber snack, lieu très vache. Angelina fait les sandwiches. Gloria surfe. Gloria appelle Angelina qui pose couteau, beurre, baguette, montre un blog, «Je... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 juillet 2006

Les harems ne sont plus ce qu'ils étaient

Sérieux de Nicolas: à une question sur sa collection de lunettes, il s'absente cinq minutes, revient avec un sac plein d'une centaine d'entre elles. Les phrases codées sont son affaire. Il appelle: «j’ai trouvé un brin de solution ; la première phrase est: «Une procédure judiciaire est engagée et à vocation à aller jusqu'au bout.» Super, non?» Ludovic s’en fout. Nicolas: «Traduire: «ednargtseecnaligivalstnemeleduep38bsel1207200508032531 » est cool… je te laisse mijoter ! Je ne sais pas ce que tout signifie, mais…»Les harems ne sont... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,