16 janvier 2017

Infanticide

Par Teutberge Orbison Qui connaît ne parle pas : qui parle, ne connaît pas encore et encore Ils travaillent, mais ne produisent pas. Parfois il sait les expérimenter ensemble ; Heureux qui les sait respecter comme elles méritent de l’être! Plus heureux qui porte en son cœur celles d’un heureux naturel ! Il est bien facile de voir que je veux parler des vertus ; leur noblesse et leur excellence sont l’objet de tout ce discours ; mais j’ai cru qu’il fallait d’abord établir une règle sûre pour les bien distinguer du vice ; une vertu... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

11 janvier 2017

je n’ai plus guère de conversation

Quand je me regarde dans une glace et que — un peu incrédule — je vois le visage ravagé d’un vieil homme au regard perçant creusé sous d’épais sourcils blancs, aux rides profondes au-dessus d’une barbe blanche qui le font se rapprocher lentement des cercopithèques neglectus, je ne peux m’empêcher de revoir le visage poupin du garçonnet sourient assis sur la brouette blanche dont je me souviens même si je ne sais plus où elle était ou celui du jeune homme séduisant dans son costume prince de Galles… Parvenu au niveau du grand âge qui... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 novembre 2016

Vengeance de la vague

Olivier Idle  Avant tout était facile, ses journées étaient pré-construites, il lui suffisait de se laisser porter. De l’argent, il en a ; il est clair que les dirigeants de la compagnie sont des salauds... Fatigué... Oman a mis beaucoup de soin à disparaître : s’il avait envie d’aller à droite, il allait à gauche ou tout droit ; s’il était attiré par telle ou telle affiche, telle ou telle devanture, il s’en éloignait aussitôt. Les deux hommes parlaient un langage qu'il avait tout de suite reconnu, celle de son grand-père : «ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 septembre 2016

Solitude du risque

Par Franck Domino Soyez toujours sur vos gardes ; dès que vous aurez mis le feu, si, après quelque temps, il n'y a aucune rumeur dans le camp des ennemis, si tout est tranquille chez eux, restez vous-même tranquille : attaquer imprudemment, c'est chercher à se faire battre. Il faut plutôt subjuguer l'ennemi sans donner bataille: ce sera là le cas où plus vous vous élèverez au-dessus du bon, plus vous approcherez de l'incomparable et de l'excellent. Tout cela ensemble forme un corps de discipline dont la connaissance pratique ne doit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
07 septembre 2016

exercices de l'oeil

86 homophotographie   rosa n'a aucune raison de se méfier car elle n'a lu aucun de ses mails que pensait-elle là-haut rosa se levant la nuit pour écrire est restée près d'une heure rien n'est certain met un temps très long pour parvenir à l'étage traverse le rideau de la pluie sans être dissout anciennes gravures de mode rosa se contente de satisfactions très élémentaires tu as entendu vue d’en bas odeur de l'essence non raffinée marche pour rêver le temps quelques enfants tache de neige une infinité de motifs production d'oubli... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 mars 2016

Certaines choses sont plus nécessaires que d'autres

A marché des heures sans rencontrer âme qui vive ; sans raison, Béatrice ramasse une branche, sort un couteau d'une des poches de sa veste, commence à la tailler,minutieusement. Il se regarde dans le miroir au cadre vert printemps où son image se reproduit s'enflamme. Fulrad avance parmi les choses avec une vision noire. Algor reflet et formes dressées dans la peur ; Fulrad n'a eu le temps de rien — on vit, on finit par avoir toute une encyclopédie — par bouffées, avec sa grâce inconsciente Béatrice rayonne — les actes accomplis... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 février 2016

mémoire, anecdotes et universel

Si aujourd’hui la mémoire oscille en moi, vibre comme une onde tantôt se révélant, tantôt s’occultant, il n’en était rien alors, mon enfance était encore toute proche et pour une part, c’est cette proximité qui me poussait à la déposer sur le papier car je craignais que, avançant dans le temps, les souvenirs qui m’étaient alors limpides ne s’estompent dans le temps. Un sentiment déjà fort de l’irrémédiable des pertes. J’avais bien entendu raison et, si je n’avais pas fait cela, je me rends bien compte avec le recul que je ne me... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 janvier 2016

les rêves restent toujours sans réponses

86 homophotographie rosa n'a aucune raison de se méfier car elle n'a lu aucun de ses mails que pensait-elle là-haut rosa se levant la nuit pour écrire est restée près d'une heure rien n'est certain met un temps très long pour parvenir à l'étage traverse le rideau de la pluie sans être dissout anciennes gravures de mode rosa se contente de satisfactions très élémentaires tu as entendu vue d’en bas odeur de l'essence non raffinée marche pour rêver le temps quelques enfants tache de neige une infinité de motifs production d'oubli 87... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2016

Retour sur ma vie

À dix sept ans, persuadé que mon nom même me destinait à l’écriture, je décidai d’écrire mon premier roman. Comme presque tout écrivain débutant je pris comme sujet ma vie, notre route dans la vie étant si encombrée de trop de souvenirs nous ne pouvons toujours les cultiver, aussi nous ne pouvons accomplir plus ou moins bien notre parcours dans le monde des vivants qu’en s’en débarrassant quelque part et c’est l’écriture littéraire qui, pour moi, accomplissait au mieux cette fonction. L’autobiographie aide à aller mieux :... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 décembre 2015

chercher à ménager ses forces

81 homoérotisme lécher le ventre Peppee utilisé par les acteurs pour faire briller leurs parties génitales chercher à ménager ses forces pour durer les corps sont déplacés un homme fort être mouillée à en perdre la tête commencer à jouir embrasser le cou prendre son pied s'agiter dans son sommeil lécher le ventre tout rapport sexuel devient fou aspect digestif de toute dépendance érotique remonter les jambes être dans la profondeur du sommeil pendant un instant être immobile caresser une queue position<non position tout rapport... [Lire la suite]