19 janvier 2017

Un amour de campagne

Je n’ai jamais été marié. et je crains n’avoir connu en amour plus de déceptions que de satisfactions et trop inquiet de l’avenir, je n’ai jamais voulu avoir d’enfant, pourtant ma vie sentimentale et amoureuse a été riche, plusieurs fois j’ai aimé et j’ai été aime. Mon premier amour sérieux, sûrement construit sur le désœuvrement, la solitude et le vide intellectuel absolu de La Roche fut celui que j’éprouvais pour Sophie l’institutrice du village. Tout nous poussait l’un vers l’autre t, chaque jour, il me tardait que l’école ferme... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 avril 2016

Admiration

Par Violante Fitzsimmons Tout ça ne ressemblait pas plus aux cavalier français s que je vis à l’œuvre qu’un poupard de carton ne ressemble à un être humain. — Nous ferions mieux de suivre cette sente, vers l'est, fis-je... Quel étrange esprit que celui de l’homme ! L’espèce entière était menacée d’extermination ou d’une épouvantable dégradation, nous n’avions devant nous d’autre claire perspective que celle d’une mort horrible, et nous pouvions, tranquillement assis à fumer et à boire, nous intéresser aux chances que représentaient... [Lire la suite]
27 septembre 2015

Robur croit veut croire à la folie de l'amour

49 Orlando croit au vermeil humide des lèvres (l'entrebaillement des lèvres) — et à l'infime baiser à la base du cou... Et au corps endormi ; Orlando croit à la dilatation du temps... A la minuscule irrégularité de la peau... Et au bord humide et gonflé des lèvres, Orlando croit (il le veut…) à la splendeur des corps. Et à l'humidité des chairs. Orlando croit à la lueur des corps ; à la chaleur rouge des corps ; et au blanc des draps, Orlando croit à la dureté des étreintes... Et au pli soyeux entre le cou et le lobe... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 septembre 2015

passer de la distorsion à l'innocence

53 homopolitique théorie esthétique bestiale naissance du capitalisme archaïsmes politiques il faut éclaircir ça tournantes justice et progrès politiquement correct l'histoire ne s'intéresse qu'aux faits fleuve d'imaginaires cohue sans fin improvisée nous voulons autre chose choisir répartition fleuve de cauchemars sans importance il faut éclaircir ça esthétique du malheur en avant c'est le prix à payer en d'autres termes qu'importe fureur insoutenable devant la pauvreté l'amour ou l'amour ou l'amour 54 homosouvenir qui dira... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 septembre 2015

un corps asexué

Enfin, son numéro est appelé. Bien qu’il l’est déjà dit plusieurs fois, une infirmière lui demande à nouveau ce qu’il a, fixe à son poignet droit une étiquette munie d’un code barre puis, après lui avoir enduit le bas ventre d’un gel assez gras, vérifie l’état de sa vessie avec un petit appareil d’échographie portable. Il ne peut s’empêcher de penser qu’on n’arrêtait pas le progrès, elle dit : « en effet votre vessie set pleine, allongez-vous en attendant, on va s’occuper de vous ». Mais il ne se supporte pas d’être... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
15 septembre 2015

le sol est jonché de cadavres

44 Il croit distinguer cela "Une fillette s'est isolée à l'écart et joue avec une poupée de chiffon;" (tuer ou être tué), Barbe Bleue croit aussi distinguer cela : "Les événements du monde paraissent interchangeables" ou "Il est en dehors du temps, de la réalité" (tuer ou être tué) — Barbe Bleue a comme ça des expressions qui tombent à pic — il a toujours fait semblant de ne rien voir (ni haine, ni jalousie) — Barbe Bleue croit entendre cela : "La campagne alentour est parsemée de corps d'animaux;" ou "Dans le lointain, un... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 février 2015

chaque jour est capital

23 homoérotisme odeur du pieu mordiller les cuisses geindre pénis dur dévorer caresser la pente soyeuse des reins vider tout son être en moi rappel des sexes aimer la sensation que procure cette machine chaude dévorer mordre le ventre un homme au corps lourd dire "c'est bon !" être délirante amour léchant d'un feu consumant sentir le goût de la chair de r. pine posée sur sa joue fermer les yeux pour mieux le sentir et écouter cette verge qui glisse en moi puis se retire jambes tremblantes 24 homoérotisme passer à l'acte être pleine... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 janvier 2015

continue à attendre

Lecteur 1 Ai ouvert une porte, elle donnait sur une salle de bain : baignoire ronde, transparente, suspendue au plafond, murs de miroirs, de marbre bleue, serviettes épaisses, peignoir moelleux […] Tout y était somptueux … Rien à voir avec les hôtels où je descends. […] Cette pièce ne me rappelait rien, mes seules affaires personnelles étaient celles que je portais la veille. […] Je n’aime pas porter mes sous-vêtements plusieurs jours, ne les ai pas mis : un pantalon sans slip m’est un de ces infimes plaisirs érotiques... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 décembre 2014

L’existence du Poète

en fait c’est assez simple n’est-ce pas suffit de laisser venir les choses n’est-ce pas laisser laisser faire n’est-ce pas laisser être ne pas résister à leurs frémissements pas aller à contre-courant laisser advenir c’est assez simple n’est-ce pas comme ça c’est assez simple c’est la vie la vie des choses qui viennent ou ne viennent pas viennent ne viennent pas vont sont ne sont pas c’est assez simple assez simple suffit de laisser faire se laisser porter par leur rythme leur présence leur être-au-monde pas besoin d’autre chose... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 décembre 2014

la fille est l’avenir sexuel du garçon

Je raconte ma vie sans illusions. Pas dupe, je sais tout ce qu'elle a de banalité romanesque et de réalité ennuyeuse. J'essaie pourtant d'aller au fond de moi-même, de m'y révéler tout en n'ignorant pas, contrairement à Rousseau, que me peindre dans toute mes vérités n'a pas de valeur universelle. Peut-on prétendre à être écrivain si l'on n'a pas la conviction profonde que tout ce qui nous concerne concerne l'humanité entière ? Mes écrits ne visent rien de tel, ils mettent simplement ma vie à plat. Ainsi le premier incident que je... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,