04 janvier 2017

Maurice Roman

Je dois ici avouer en partie mon échec, je ne trouve pas assez de temps, comme mes quelques lecteurs ont pu le constater, à poursuivre l'entreprise que m'avait confié mon défunt ami Maurice Roman : mettre en forme son projet de roman "Ma vie ne regarde que moi, dont les textes sont publiés ici sous la catégorie Maurice Roman. Aussi, j'ai décidé de publeir les notes sur lesquelle je m'appuie, ce qui ne m'empêchera pas de poursuivre le travail d'écriture quand j'en aurai le temps. En voici une première livraison : *** Une fois que... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 décembre 2016

II - 43, Il lui caresse l'intérieur des cuisses

Il lui caresse l'intérieur des cuisses. Elle aime se sentir envahie. Elle aime.. Elle aimerait bien avoir l’avis de quelqu’un d’autre. Elle aimerait pourtant le regarder des heures durant, le temps passerait doucement, elle se dirait. Elle aimerait pouvoir se raconter sa réalité comme elle lit un roman, rien ne sert de courir après des événements fuyants. Elle aimerait se sentir brisée, la sensation de n’être qu’une partie d’une machine chaude, elle ne rêverait qu'à ce membre dur qui bougerait en elle, elle fermerait les yeux pour... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 février 2016

débuts dans l'écriture

Je mesurais également combien il était prétentieux, à dix sept ans, de vouloir écrire son autobiographie même si j’avais décidé de limiter celle-ci à mon enfance et à mon adolescence mais je n’avais pas été non plus sans remarquer, au travers de mes lectures de Balzac, Maupassant, Dumas, Zola, etc… combien les ouvrages les plus célèbres et, surtout, les plus lus se cantonnaient dans des vies relativement banales comme si les lecteurs n’aimaient que les univers dans lesquels ils pouvaient se retrouver déléguant à des écrivains... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2016

Romans

Il a tant lu de romans policiers où des affaires qui paraissent banales deviennent au fil des pages des complots internationaux mêlant p§gres de toutes sortes, mafias de tous pays, multinationales, individus pervers, sadiques, tortionnaires, assassins au sang froid et sans scrupules. Il a dans sa mémoire les images de films où les familles de responsbales d’entreprises qui, comme lui, ont surpris un secret qu’il n’aurait pas dû connaître sont décimées, dont les femmes et les enfants sont torturées, parfois découpés vivants en morceaux... [Lire la suite]
01 novembre 2015

Un personnage de mauvais roman

Je ne vais pas raconter ici cette séance en détail. Disons, pour faire vite, que j’eus l’impression d’être quelque chose comme un otage de conceptions que je jugeais archaïque de la littérature et, en même temps d’être quelque chose comme un personnage d’un mauvais roman du dix neuvième siècle tant la situation avait pour moi quelque chose d’artificiel. Toutes les personnes présentes me semblaient jouer un rôle de vaudeville mis en scène par la baronne qui sollicitait tantôt l’un, tantôt l’autre et, plus le temps passait, plus je me... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 octobre 2015

ne pas se perdre dans des considérations édifiantes

Ses doigts sont chargés de bagues baroques... Une autre jeune femme entre qui attire tous les regards ; Oriane a des doigts de pianiste — ses doigts sont chargés de bagues baroques — il y a nombre de militaires — Oriane lève les yeux au ciel... Oriane ne peut s'empêcher de rire. La lumière tombe sur elle et l'entoure, elle est la cible d'un projecteur. Elle a du mal à garder son calme — Oriane feint de chercher quelque chose dans son petit sac à main. Une autre jeune femme entre qui attire tous les regards. Oriane voudrait parler à... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 août 2015

nous encourager à nous occuper de nous

La réalité est une suite de contrats que l'on signe, sans en connaître les détails. Lorsque nous sortons de nos rôles ne serait-ce qu'un moment, quel autre rôle nous faire tenir. Tout homme est un mendiant d'amour et de vérité — les soupçons provoquent ce qui n'est pas encore décidé et mettent en marche l'avenir... Quelle importance. Tout individu est la somme des projections de son entourage ; les choses importantes doivent être tues — tout homme est habité par l'esprit du mal... J'essaie d'examiner les réalités du doute... Il faut... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
11 avril 2015

une influence décisive

Il s’arrêta devant un tas d’ouvrages écroulés sur et autour d’une table, me regarda, dit « cherche ». C’était un ensemble d’ouvrages disparates sur les histoires locales qui allaient de la Revue illustrée de Bretagne et d’Anjou publiée en 1729 à La semaine Religieuse du Diocèse de Quimper et Léon de 1891 à La Confrérie des pénitents Blancs, délibérations 1800-1840. J’étais un peu perdu et je voyais bien que ça amusait le libraire qui me regardait faire sans rien dire comme s’il me testait. Au point où j’en étais, je ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 février 2015

Le passé est un prurit

Le passé est un prurit et il faudrait avoir assez de force pour ne pas se gratter car sinon, bien vite, s'ouvrent des écorchures ou même des plaies saignantes. Le problème est que nous sommes tous masochistes aimant entretenir cette acerbe douleur. Je ne peux cependant m’empêcher de me souvenir encore… C’était en 1935. Sur cette date je ne peux me tromper car j’avais 13 ans et je venais d’entrer en troisième. Andrée, ma sœur, avec ses 11 ans sortait juste de l’enfance alors que Robert, mon frère, venait juste d’avoir les sept ans... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 janvier 2015

ce qu'il y a de plus intime

De plus pour un homme comme Charlus certes, sa seule inquiétude authentique est que ses enfants partagent les terres. En somme, Germaine exigeait à la fois qu'on l'approuvât dans son régime, qu'on la plaignît pour ses souffrances et qu'on la rassurât sur son avenir de plus cette avance du déjeuner donnait d'ailleurs au samedi, pour nous tous, une figure particulière, indulgente, et assez sympathique alors dans l'espèce d'écran diapré d'états différents déployait simultanément ma conscience, et qui allaient des aspirations les plus... [Lire la suite]