27 juin 2016

peur du vide

Barbe-Bleue se rappelle la scène... La lumière — c'est de la lumière — s'emmêle aux branches... Le soleil est au-dessus des chênes. Au pied des arbres pousse une herbe clairsemée... Les bois sont des lieux de fantasmes et de frayeurs insincères... La question est pourquoi tant de travail pour faire de telles choses ? Vit sur l'évidence que sa vie ne pouvoir être qu'heureuse ; a l'émotion de devenir à moitié folle. Hildegarde a le moral et se sent très optimiste. Est plus douce et plus claire que la lune. A besoin de réaliser quelque... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 avril 2016

Elle se sent incroyablement seule

Elle regarde longuement ses ongles inquiéte avec l'envie de les ronger ; il y a nombre de militaires. Il y a nombre de militaires ; son regard est fuyant — elle voudrait parler à Charlus, mais ne sait pas comment s'y prendre... Elle est superbe. Son visage est rond, vilain, encadré par des cheveux très courts bruns — elle a des yeux en amande... Que peut-elle vouloir. Elle a des yeux en amande — elle feint de s'intéresser à un des tableaux du salon, s'en approche lentement et s'attarde dans un examen attentif de la toile — que... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 avril 2016

Admiration

Par Violante Fitzsimmons Tout ça ne ressemblait pas plus aux cavalier français s que je vis à l’œuvre qu’un poupard de carton ne ressemble à un être humain. — Nous ferions mieux de suivre cette sente, vers l'est, fis-je... Quel étrange esprit que celui de l’homme ! L’espèce entière était menacée d’extermination ou d’une épouvantable dégradation, nous n’avions devant nous d’autre claire perspective que celle d’une mort horrible, et nous pouvions, tranquillement assis à fumer et à boire, nous intéresser aux chances que représentaient... [Lire la suite]
06 janvier 2016

Romans

Il a tant lu de romans policiers où des affaires qui paraissent banales deviennent au fil des pages des complots internationaux mêlant p§gres de toutes sortes, mafias de tous pays, multinationales, individus pervers, sadiques, tortionnaires, assassins au sang froid et sans scrupules. Il a dans sa mémoire les images de films où les familles de responsbales d’entreprises qui, comme lui, ont surpris un secret qu’il n’aurait pas dû connaître sont décimées, dont les femmes et les enfants sont torturées, parfois découpés vivants en morceaux... [Lire la suite]
09 novembre 2015

Bruce Beck a trouvé qui il est (Rock n° 111932 d'Alena)

Emphase des mots détestables Les herbes se laissent faire La distance se perd Le paysage s'oublie dans Abilene La lumière avance La campagne s'oublie dans Abilene Son visage est tout sauf inquiétant Bruce Beck sait être dur parfois injuste Iggy lui voue pour cela une haine tenace La terreur est partout et guette Bruce Jusque dans son travail Domaine où elle se sent le plus en sécurité Bruce s'ennuie Il n'y a pas de volupté sans torture Emphase des mots détestables Mourir à Aransas Pass Fantaisiste de se marrer Quelque chose... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 octobre 2015

Du côté de La Parade, 9 h 45

Une légère brise fait vibrer-lyre-les rayons du soleil. Sa perception du réel a l'accent du sentiment, son sentiment a la clairvoyance de la perception du réel. Passage de nuages dans le ciel. La solitude profonde et comme intemporelle qui l'environne, l'aspect incorporel de ce paysage, tout cela avive son imagination. A nouveau, il est face à des problèmes sans énoncés. Sur les champs, la lumière prend librement sa vraie forme ; dans la plus grande liberté du monde, elle fait voir ce qu'elle est. Les herbes, parcimonieuses et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

25 juin 2015

Un monde de forêts

La forêt est là comme une menace. Les seigneurs recherchent les forêts pour leurs chasses. De ci de là, quelques rochers tachetés d'un lichen doré. Le vent joue dans les feuilles des arbres — le bois des forêts nous est important pour nos maisons et comme combustible ; la campagne est tout, villes et villages sont des points noyés dans un espace vide... Les loups vivent en bandes dans la forêt. Je n'ai jamais traversé les forêts sans épouvante ; il y a peu de sentiers dans les forêts. Les énormes forêts sont des lieux de souci où... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 avril 2015

le Poète est capable de tout

23. Les tristesses du Poète le Poète est malheureux sa vie a une odeur de vernis recouvrant des heures formelles parfois un goût de merdes celles dans lesquelles il marche de temps à autre qui l’obligent à nettoyer ses semelles crantées avec des brindilles de bois des morceaux de carton ou autres instruments improvisés mais cela ne présage jamais du pire qu’il sent là quelque part possible bien que tout à fait indéfinissable car ses jours sont des jours qui succèdent les uns aux autres sans autres raisons que leurs succession or la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 février 2015

À l'approche du mas du val vers 15 heures

Il sait aussi sa peur de la peur. Il est de plus en plus surpris par l'effet que produit en lui cette chose qui ne cesse de le pénétrer. Certains persévèrent alors que les autres changent. Il a trop longtemps appartenu à la solitude et ainsi désappris le silence. Il laisse les vieilles images du passé se dérouler dans sa tête. Le silence le renvoie à lui-même. Les mots s'entrechoquent dans sa tête. Il pense qu'autour de ces plateaux pauvres et desséchés, les vallées offrent généreusement la multiplicité de leurs verts. Les morts... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 décembre 2014

L’existence du Poète

en fait c’est assez simple n’est-ce pas suffit de laisser venir les choses n’est-ce pas laisser laisser faire n’est-ce pas laisser être ne pas résister à leurs frémissements pas aller à contre-courant laisser advenir c’est assez simple n’est-ce pas comme ça c’est assez simple c’est la vie la vie des choses qui viennent ou ne viennent pas viennent ne viennent pas vont sont ne sont pas c’est assez simple assez simple suffit de laisser faire se laisser porter par leur rythme leur présence leur être-au-monde pas besoin d’autre chose... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,