05 juin 2015

Soeur Anne range les miroirs

34 Elle ramasse le téléphone qui ne sonne plus, les miroirs où il ne se regarde plus. Elle ramasse une liste de noms parmi lesquels Lou et Lou et Lou, les crayons posés sur la table. Quelque chose d'indéfinissable. Elle essuie essuie les verres qui portent encore des signes de vin, Soeur Anne essuie ça... La canne sur le sol. Elle range des hebdomadaires froissés et Soeur Anne nettoie nettoie un ticket de métro; les oreillers fripés et elle fait tout briller tout briller; elle ramasse la lettre signée par Robur... Soeur Anne nettoie... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 avril 2015

il ne semble pas utile de poursuivre plus avant les investigations

Dans l’arrière-plan d’Hypérion, découvre enfin, lointain, pâle, presque invisible le nom Sarpédon. Dans l’attente de ma réponse, il semblait tellement anxieux que je lui ai juré, sur notre très ancienne amitié, qu’il en serait ainsi. Dans l’attente, on souffre tant de l’absence de ce qu’on désire qu’on ne peut supporter une autre présence. Dans l’avion qui me ramène de Barcelone, dans la demi somnolence par laquelle je me laisse gagner, je me souviens de cette anecdote racontée au sujet de Machrab et que nous nous étions amusés à... [Lire la suite]
10 mars 2015

toute seconde enferme le temps complet

Qu'il soit ici aujourd'hui, demain ou qu'il ait pu y être hier n'a pas grande importance, toute seconde enferme le temps complet et pour cela ignore les hommes. Il pense que tout ce que propose la civilisation, tout ce qu'elle apporte, rien n'est rien si les hommes ne comprennent pas qu'il est plus émouvant pour chacun d'eux de vivre un jour que de réussir le progrès technologique. Les jours commencent et finissent dans une heure trouble de la nuit. Il va falloir quitter tout cela. Apeurées, prêtes à fuir, les brebis lèvent un instant... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2015

Aux alentours d'Anilhac, 17 h 03

Il pense que ces lieux sont insensibles au temps, aux passages des hommes, ignorent tout de leurs folies. Il s'étonne de ce silence qui s'épaissit à l'intérieur de lui-même, comme une brume blanche acide le lavant un peu du misérable tourment de ses préoccupations habituelles. Il sent dans l'air la présence impalpable du silence. Il le sait. Il n'a jamais peur d'être dupe. Sa conscience d'exister s'accompagne de la crainte de mourir. Il pense : "Les choses viennent, on ne peut pas les empêcher…". La vie intérieure. Frémissement des... [Lire la suite]
10 janvier 2015

Entre Le Veypalier et La Fageole, autour de 9 heures

André Pagès longe un champ de grandes orties vivaces occupant l'espace d'un ancien enclos à moutons. Les passions qui l'entourent lui montent à la tête, l’empêchent de penser mais le paysage se parle en lui. Le rythme court des genévriers creuse l'espace du plateau. Il lui faut tenir bon. Il considère la pensée comme la zone neutre de l'âme. Le sol est un pré de pierrailles vaguement blanches. Le bruit de ses pas ne sonne plus déjà que dans le souvenir. Il connaît assez bien ses possibles. Le ciel est absolument pur. Il contemple... [Lire la suite]
02 janvier 2015

la possibilité de nouveaux orages

13 homopaysage il continue le vent emplit l'espace le cercle renversé du soleil tourne simulation esthétique du réel l'espace du ciel se dresse comme un acier vertical le soleil est tout en haut du ciel la mer utilise le ciel il y a du silence le temps est de circonstance le ciel est tyranique la campagne semble comme arrêtée figée la mer triche la mer se répète la mer semble aller tout entière dans une seule vague de lourds nuages carmin accourent de l'ouest en vitesse frôlant le village l'étendue de la mer est impressionnante ce... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 décembre 2014

La clarté tranche l'espace

Odeur lourde de la terre mêlée aux senteurs plus légères de l'herbe ; le soleil brille. Le jour a la couleur des blés. La grande chaleur d'août oppresse la campagne — une longue allée de troènes coupe en deux le jaune violent des blés. Une longue allée de pins coupe le jaune violent des blés — la lumière est étale... Le paysage n'émerveille personne ; un soleil éclatant tombe sur les champs. Le ronflement  d'un tracteur se fond dans le halètement d'une pompe à eau ; miasme lourd de la terre mêlée aux effluves plus légères,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 novembre 2014

Paysage américain (American Landscape)

She looked so desperate… — "What more do you want from me ?" The peculiar timbre of her voice would have given interest to the most inane chatter — "Why don't you speak to me ?" — "No-one knows." — "Have you been really much alone ?…" What she felt was a sort of horror. She hated that — "Of course, nobody didn't tell me…" — "What an unexpected pleasure." — "And what about me ?" — "You won't believe me ?" Life smells of trash. The demolition of the building at number 21, place de Lancry, shows up the wallpaper of the apartments like a... [Lire la suite]
20 novembre 2014

Entre Les Cours et La Garde, 13 h 26

Dans la lumière, le toit métallique d'une grange moderne, brille au loin. S'il lui faut s'abuser, il aime mieux que ce soit dans le sens de la confiance. Si le monde était éternellement indifférent à notre présence, insensible à nos actes, ailleurs ?… Beige et vert-ocre… Si on savait tout ! Il est, pour un instant d'enchantement, le dominateur du temps. Le silence lui est suspect. Il aime la forêt, il aime aussi la ville. Silence, passé et attente. Dans sa timide pudeur, le spectacle bronche, se dérobe. Son âme exulte de se... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
14 novembre 2014

Cinq paysage aléatoires

La provocation de la mer reste devant ; on assiste à un combat entre temps et paysage. Les zones montagneuses du Rwanda sont inacessibles. Le monde paraît malveillant. Aucun brin d'herbe n'a réussi à prendre racine, de lourds nuages bruns aux bords déchiquetés accourent de l'ouest en vitesse, frôlant Ossun qu'ils enveloppent par moments d'une brume jaunâtre. Le ciel devient lumineux ; les lacs de montagne couleur safre sont innombrables. L'ombre bleue des nuages file au loin, le temps est de circonstance. Les herbes attendent nos pas.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,