01 novembre 2016

Vers Cabrières, 12 h 25

Un sourire pur balaie son visage. Un vieux chien noir-blanc le suit comme une ombre, seul son halètement rythme le temps. Il pense que tout ce que propose la civilisation, tout ce qu'elle apporte, rien n'est rien si les hommes ne comprennent pas qu'il est plus émouvant pour chacun d'eux de vivre un jour que de réussir le progrès technologique. Un vol lent de corbeaux s'arrache du sol lourd comme une seule masse. Un peu plus, un peu moins, c'est beaucoup, c'est même l'essentiel. Il laisse la porte grande ouverte aux impressions qui... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

07 septembre 2016

exercices de l'oeil

86 homophotographie   rosa n'a aucune raison de se méfier car elle n'a lu aucun de ses mails que pensait-elle là-haut rosa se levant la nuit pour écrire est restée près d'une heure rien n'est certain met un temps très long pour parvenir à l'étage traverse le rideau de la pluie sans être dissout anciennes gravures de mode rosa se contente de satisfactions très élémentaires tu as entendu vue d’en bas odeur de l'essence non raffinée marche pour rêver le temps quelques enfants tache de neige une infinité de motifs production d'oubli... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juillet 2016

De Saint-Pierre-des-Tripier à Cassagnes, 11 h 02

Il regarde le ciel, l'horizon, regarde l'espace, respire. Les champs sont minuscules et fragiles. Un vieux chien noir-blanc le suit comme une ombre, seul son halètement rythme le temps. Il se méfie du mot recueillement. Il veut créer un monde devant lequel s'agenouiller. Quelques timides pépiements d'oiseaux éclaircissent ça et là le ciel. De loin en loin, un bout de pré cerne une lavogne desséchée. Le meuglement lointain d'un avion déchire l'épaisseur du silence. Des ombres rapides et brusques courrent sur les herbes sèches. Terre de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juillet 2016

Paysage

Le soleil-étalon couvre la terre-jument... Des nuages traînaillent sur la laque bleue du ciel. Le paysage paraît figé dans une paix immuable ; la campagne est sans rides ni troubles — le bleu est partout. été interminable. Le soleil se ramasse en une masse de chaleur aveuglante. L'air est chaud... Le paysage met la patience à l'épreuve. Ces forêts sont des caricatures de paysage sauvage. Terre. Le soleil est éblouissant, la lumière excessive ; la lumière est intense... Des flots ininterrompus de chaleur inondent le paysage — le temps... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 juin 2016

peur du vide

Barbe-Bleue se rappelle la scène... La lumière — c'est de la lumière — s'emmêle aux branches... Le soleil est au-dessus des chênes. Au pied des arbres pousse une herbe clairsemée... Les bois sont des lieux de fantasmes et de frayeurs insincères... La question est pourquoi tant de travail pour faire de telles choses ? Vit sur l'évidence que sa vie ne pouvoir être qu'heureuse ; a l'émotion de devenir à moitié folle. Hildegarde a le moral et se sent très optimiste. Est plus douce et plus claire que la lune. A besoin de réaliser quelque... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 avril 2016

Il voudrait faire quelque chose

Le silence le renvoie à lui-même. Il voudrait faire quelque chose ; le soleil tourne lourd — exhalaisons de décomposition de la terre et des feuillages. Puanteurs extrêmes. Griffon jette des cailloux contre sa tristesse — Avon est ahurie d'espace. Des prairies jaunes. Dans un pré, un cheval stoïque, broute solitaire ; puanteurs — il lui faut apprendre à marcher debout. Le monde est en dehors de lui. Le soleil flambe... Les labyrinthes d'Algor sont aussi chaotiques que ceux de son âme. Trémainville est pétrifiée d'espace. L'espace... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 janvier 2016

De La Maxene au dessus des Vignes, 17 heures 23

Rien ne passe, pour qui ne passe pas. Les lointains sont veloutés. La grandeur même évite la majesté. Le ciel sans horizon pèse au-dessus des terres. L'image du petit garçon à culottes courtes qu'il était courant avec délices sur ces terres d'herbes rèches brouille le regard qu'il porte sur le paysage. Il est devant le paysage. Le rythme court des genévriers creuse l'espace du plateau. Il parle d'un monde totalement ouvert. Il pense à son village. Il sait le nom et le prix de toutes les choses, tout ce que chacune exige pour... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 décembre 2015

Il cherche l'assurance de demain

Il lui semble entendre la pulsation du monde. Il pense qu'il n'existe pas de droit particulier au bonheur, ni davantage au malheur. Il va au hasard dans une grande confusion…. Il est difficile de vivre avec les hommes car il est difficile de garder le silence. Les lointains sont veloutés. Un peu plus, un peu moins, c'est beaucoup, c'est même l'essentiel. L'appel du silence est le seul qui mérite d'être écouté. Il regarde autour de lui. Il voudrait compter l'infinité des pierres des murs. Les choses ne lui sont pas muettes. Dans la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 décembre 2015

Entre Mative et Melgroire, 12 heures 33

Dans sa timide pudeur, le paysage bronche, se dérobe. Il voudrait n'être qu'un rayon du jour. Il pense au passé…. Rien ne se cache dans le regard des arbres. Il aspire à tout ce qui peut arriver. Les lointains se perdent dans de molles ondulations, à la plaine ont succédé les combes, le paysage tout entier baigne dans la couleur verte, un vert comme suri de jaune. Que ce soit trop plein de soleil, pluie ou brouillard, l'espace se dilue dans l'espace. Une couronne de noms tourne dans sa tête. Il cherche sa langue, les mots que dit la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 novembre 2015

la réponse est "oui"

76 homopaysage quelques grands arbres il n'y a pas plus bleu que le bleu de ce ciel les rares lumières se dissolvent dans la pâleur de la nuit le ciel prend une couleur de noix lumière au couteau la mer continue de ronger quelques nuages apparaissent inquiètent un instant le bleu céleste le ciel est une menace toujours la mer est toute en surface l'ombre bleue des nuages file au loin la mer — le long du sentier — reste silencieuse la mer s'occupe du paysage l'été semble interminable il n'y a plus qu'un énorme silence cris des... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,