22 mars 2017

Dans le mariage on ne compte pas

Elena : — Tu te moques de nous ?   Johanna : — Non, pourquoi ?   Elena : — Il n’y a jamais eu de fille de concierge dans les épouses de Constant.   Johanna : — Alexa est avocate ; tu es podologue ; Gaya, créatrice de mode ; Alexandra, musicienne, professeur au conservatoire ; Espéranza, mère au foyer…   Elena : — Oui, mais elle était surtout rentière… et Amanda est artiste multimédia. Une fille de concierge ne semble pas convenir aux règles... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 mars 2017

Aventure

Par Didier McGear Ce qui augmente encore en moi mo, embarras est l'attention des écoutants, les interprétations et le poids qu'ils donnent à tout ce qui part d'un homme qui, ayant écrit expressément pour les enfants, est supposé ne devoir leur parler que par oracles... Cet accident me fut pourtant bien sensible par la circonstance, car c'était le temps des exercices où l'on faisait manoeuvrer la bourgeoisie, et nous avions fait un rang de trois autres enfants de mon âge avec lesquels je devais en uniforme faire l'exercice avec la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2017

hypothèses

  Isadora : — Si, en effet… J’aimerais quand même bien savoir qui sera l’heureuse élue.   Alexandra : — On peut faire un portrait robot.   Isadora : — Amusant en effet. Commençons…   La séquence suivante peut être sous forme de Sprechgesang (Instruments - voix)   Alexandra : — S’il respecte ses propres règles. elle doit avoir disons entre 26 et 28 ans…   Isadora : —  27 me va bien   Alexandra : — Ok, son prénom contient obligatoirement un ou deux « a »... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2016

Un homme qui épouse

Johanna : —Un vrai Barbe-Bleue… Isadora : — Pas vraiment, il ne tue pas ses femmes, il les protège. Alexandra : — Il est assez novateur comme homme à femmes. Isadora: — Toutes aimées… Toutes… Tu le sais, tu as été sa cinquième épouse… Alexandra (un peu rêveuse) : — Je crois même qu’il nous aime encore d’une certaine façon.  Isadora : — Il n’a jamais rompu.   Sonnerie du téléphone d’Isadora qui coupe la coda du duo. Elle décroche   Isadora : — Oui… Ah, c’est toi   Elle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2015

Rencontre avec George (Rock n° 752324)

Faut rouler sa bosse Le ciel exaspère l'espace Alors qu'une pure lumière inonde la ville Le jour où George s'est mariée Dans un clair de lune laiteux Soleil incessant   La peau tannée George est très captivée par l'histoire de sa famille Elle pense qu'il est trop tard pour tout Sauf pour faire avec George se dit que l'existence est très supportable À condition d'avoir du soleil   Ouais d'accord Faut rouler sa bosse   Étre prête à me ruiner pour George Le monde veut qu'elle disparaisse C'est pourquoi  je compte sur... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 juillet 2012

Noces villageoises

La noce donc. Noce villageoise : impensable que les soixante seize habitants du village ne soient pas invités. Et la famille du marié, mon père. Peu de monde il est vrai : grand-père Aristide, grand-mère Marthe Roman, née Falkowski — je ne sais si j’aurais le temps d’expliquer ce nom polonais qui pourtant joua un rôle dans ma vie — leurs deux filles, mes tantes. Tante Luce, déjà vieille fille faute d’hommes à épouser, et tante Georgette, épouse Koszarek dont le mari gravement blessé en 1917, n’avait pas pu se déplacer, alors... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juin 2012

Mariage de Lucien et Marguerite Mazel

Je me souviens encore… Mais mon père me l’a rappelé tant de fois que je ne sais plus si c’est un vrai souvenir ou un souvenir construit… Le racontant à des amis, à la famille, il en riait toujours aux éclats… Je me souviens de ce jour, j’avais six ans, où, alors que nous regardions passer une des nombreuses processions catholiques qui encombraient la ville de Mende où nous étions descendus je ne sais trop pourquoi, que je demandais à une dame respectable, attentive et vêtue de noir qui se trouvait à côté de nous dans la foule qui... [Lire la suite]
Posté par hodges à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 mai 2012

Mon père et la religion

Né dans une famille modeste de Carmaux, ville minière qui choisit Jean Jaurès comme député, passé par l’École Normale, mon père était farouchement laïque et athée plus férocement  encore. Mais ce n’était pas le cas de la famille Mazel car, si le père de famille pratiquait la religion avec une lourde nonchalance paysanne et passait le dimanche à la messe de l’église du bourg pour aller boire un verre au bistro de la place, sa femme était profondément croyante et furieusement catholique. L’un et l’autre s’en accommodaient. Mais ils... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 mai 2012

Atmosphère villageoise

Avant d'aborder enfin le sujet véritable de ces écrits — l'histoire de ma vie — me reste à poser quelques fragments de décor, qui ne sont pas sans importance pour la suite, mais que je donne ici en désordre. Après tout, aucune loi n’oblige un récit à être rationnel et linéaire. La Roche n’était pas le village idéal que mes descriptions antérieures pourraient laisser croire : haines, jalousies, querelles, rivalités, rancœurs, inimitiés, rancunes, aigreurs, ressentiments, bassesses… toute la panoplie des sentiments négatifs... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2012

La population de La Roche

Mon père arriva à La roche en janvier 1919. La Roche, un village ordinaire et même plutôt médiocre, rude, sauvage, tassé autour d’un gros caillou et devant pour l’essentiel son nom à une « roche branlante », un phénomène naturel, une curiosité locale, un rocher depuis toujours en équilibre mobile sur un autre que, depuis la nuit des temps, c’est-à-dire de mémoire d’homme, les enfants, se prenant pour des géants de légende, s’amusaient à faire bouger. La population de La Roche – me dit plus tard mon père était alors... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,