22 septembre 2015

Premières publications

L’atmosphère de plus en plus difficile que la neurasthénie de ma mère installait dans la famille, les absences de plus en plus longues de mon père, mon jeune âge dans ma classe de lycée et mon amour immodéré pour la littérature, tout cela me rendait de plus en plus solitaire. Il y avait ainsi de nombreux jours où je n'avais pas envie de parler, où le dire n’était qu’une contrainte et où je préférais le flot continu et silencieux de ma parole intérieure. Pansement… pensement… aussi avais-je pris l’habitude de partir des journées... [Lire la suite]

10 décembre 2014

Curieux sentiment que celui de vivre dans le souvenir

Curieux sentiment que celui de vivre dans le souvenir : il n'y a en effet plus ni passé ni présent mais, pour l'esprit flottant, un seul espace flou, quelque chose comme une absence, un manque du temps. Je n’ai plus aujourd’hui un plaisir extrême à écrire et je dois avouer que je ne suis pas loin de considérer cette autobiographie comme un exercice pour essayer de maintenir mon vieux cerveau en activité. La graphomanie m’a lentement abandonné. Pourtant, à l’époque que je rapporte ici, il n’en était rien. Bien au contraire car... [Lire la suite]