20 octobre 2014

Il faut tout oublier

Il faut tout oublier… Est-ce un effet de l’écriture ?… Au fur et à mesure que progresse mon compte-rendu, je me sens, peu à peu, devenir Stanislas. Non, bien sûr, dans l’authenticité concrète de ses actes, mais dans son refus souverain du monde qui l’a poussé à disparaître. Il y a désormais en moi une tentation du couvent ; plus exactement — n’ayant que peu d’attrait pour les rituels — pour une retraite solitaire dans cette terre perdue que La Bégude, dans sa triple enceinte de vignes, de murs et de parc, me semble... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 avril 2013

l'été 1932

En juillet  1932, je fus donc reçu second du département au concours d’entrée en sixième, j’avais 9 ans et six mois. Autant dire que mon père et ma mère — mon père surtout —  en fut très fier même si cela devait changer la vie de toute la famille, mais il n’avait pas encore conscience des conséquences de ce succès. « La vie n’est qu’un jeu », dit Lao She en ouverture de Gens de Pékin. Peut-être. Certainement. Mais s’il a raison ce ne peut être qu’un jeu de poker menteur. Tout souvenir est un récit et celui-ci plus... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,