28 octobre 2015

Du côté de La Parade, 9 h 45

Une légère brise fait vibrer-lyre-les rayons du soleil. Sa perception du réel a l'accent du sentiment, son sentiment a la clairvoyance de la perception du réel. Passage de nuages dans le ciel. La solitude profonde et comme intemporelle qui l'environne, l'aspect incorporel de ce paysage, tout cela avive son imagination. A nouveau, il est face à des problèmes sans énoncés. Sur les champs, la lumière prend librement sa vraie forme ; dans la plus grande liberté du monde, elle fait voir ce qu'elle est. Les herbes, parcimonieuses et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

01 août 2015

Rien ne sera plus jamais pareil

Il y aurait trop à dire ; c'est étrange comme on peut perdre son innocence d'un coup... ça n'était pas si facile. Gervin paraît aussi chercher quelque chose ; ils vivent sur le domaine du renard — Gervin et Elipand n'ont aucuns souvenirs de leurs parents... Gervin s'assied sur une bûche. Ils travaillent en silence — le goût de chaque chose me revient — à douze ans, le massacre de ses parents a été, un choc d'une grande violence — il ne reste plus grand-chose à comprendre... ; Himiltrude connaît les vertus des herbes... Nous avons... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 juin 2015

Adur se sait condamné à une fuite sans fin

Adur a donné la somme nécessaire, le semi-vieillard à la barbe de trois jours et une tache (de quoi ? Vin, graisse, sueur ?) sur sa chemise bleue délavée a décroché une clef sur le tableau, « la 23, deuxième étage »... Comme si, cette discrète fiction devait parvenir à chasser toutes les pensées qui l’obsèdent, tournent, dont il n’arrive pas à se débarrasser sans pour autant imaginer un début de solution à ses problèmes. Adur est devenu un porteur de virus susceptible de contaminer tous ceux auxquels il pourrait parler et il n’y a ni... [Lire la suite]
22 septembre 2014

se non e vero e bien trovato

« Le bonheur est indépendant du ciel, de la terre, et des orages de la destinée » me dit, en signature de son message, un de vous que je ne connais pas et dont l’adresse est « roman.maurice@libertyfree.fr ». Ce lecteur m’envoie le récit d’une anecdote qu’il dit avoir vécue et que je vous transmets telle quelle pour que vous vous fassiez votre idée vous-mêmes : « J’étais ces jours-ci à Venise, me dit ce lecteur, représentant en articles de souvenirs, je parcours en effet sans cesse l’Europe avec ma... [Lire la suite]
12 août 2014

Méditation d'Adalgude devin de Tours :

L'autonomie absolue de l'homme n'est pas possible — la pensée n'est pas si rapide — étant donné ça. C'est seulement en empoignant le temps que l'homme atteint le lieu où le temps s'éteint ; les noms ne changent pas. Les gens n'enterrent pas tous leurs amours de la même manière ; une autonomie totale n'est pas possible ; les choses sont ce qu'elles sont ; ce qui est passé est passé, ce qui n'est pas passé n'est pas passé... Le temps boucle ; personne n'est jamais parvenu à expliquer une chose en la niant ; penser c'est perdre la foi —... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 juin 2014

le mérite ne sauve pas un homme de la foule

X-Sender: jbalpe@mail.away.fr Date: Fri, 6 Jul 2001 18:47:27 +0200 To: Balpe Jean-Pierre <jbalpe@away.fr> From: undisclosed recipients Subject: Mail-roman "Rien n'est sans dire", courrier n° 87   La naissance, la vertu, le mérite même de la guerre, quelque brillants qu’ils soient, ne sauvent pas un homme de la foule dans laquelle il est confondu… J’ai longtemps voulu croire qu’il pouvait en être autrement et que Stanislas, être d’exception, ne pouvait entrer dans le lot commun. Ce que je découvre, ce que certains... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2013

rencontre sur un banc

Ce n’est pas parce que toute vie à une fin qu’elle obéit à une finalité. Wilfrid se laisse porter par les vents contraires. Il va, revient, va, tourne, revient. Sa vie n’a aucune unité. Entre être et faire, Wilfrid n’a jamais hésité. Tout comportement en lui est imprévisible qui ne dépend que du désir de l’instant. Il ne veut rien maîtriser, se laisse porter par ce qui se produit autour de lui. Il est à la fois libre et contraint, indépendant et dépendant. C’est un homme. Il va de moments en moments sans jamais s’occuper de ce qu’il y... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 mars 2013

une révélation

La distinction entre les événements qui sont des signes du destin et ceux qui n’en sont pas n’est pas évidente. Comme je l’ai déjà signalé, nous vivions dans la nature en harmonie avec ses plaisirs et ses dangers, les uns pouvant rapidement prendre la forme des autres pourtant, les trois incidents dont je viens de parler — l’accident de René Bouissou, l’épreuve des vipères et l’égarement dans la tourmente — m’ont profondément marqué. Bien plus que d’autres qui ont été plus lourds de conséquences mais qui m’ont moins impressionné.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 février 2012

Communiquer

Quel mot employer? Quel mot précis peut traduire ce que je ressens en ce moment, par exemple la douleur qui perturbe mon coude gauche? Mon médecin parle de «tendinite» — lorsque j’insiste d’épicondylite ou, selon les cas, d’épitrochléite — et lorsque je dis cela à un de mes proches, je me rends bien compte à leurs attitude que ce terme médical qui se veut précis est d’une imprécision absolue. Certains en effet se comportent alors avec moi comme si j’étais infirme: «laisse-moi porter ton sac… tu devrais arrêter de taper à la machine…... [Lire la suite]
12 décembre 2010

Samia (rock 21309)

Samia est mince un peu plus grande que la moyenneVisage d’ange Samia a toujoursUne attirance violente pour les jeunes corpsPour oublier de son enfance la nostalgieL'expérience brute lui suffit Samia a finiPar se convaincre que le plaisirObtenu ne vaut pas tout le mal mis à l'obtenirZip-a-Dee-Doo-DahOn peut jamais savoir comment tourne une vieSe dit que ce n'est pas parce qu'une idée est banaleQue son sens concret est moins inadmissibleEst de tempérament changeantS'offre au plus offrantDoit faire face à tout instantLa mort enfermée... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,