25 juin 2016

son corps est un champ électrique

Ecoute, mon double, pleurer n'est pas facile. écoutez, je…. Écrire un récit n'est qu'un jeu: il n'y a pas de bonnes réponses. écrit dans un style confus, malade, presque pervers, il tente de se justifier: personne peut vraiment comprendre. écrit le baron au Chevalier. Effacer le losange rouge révélait un texte manuscrit d’une écriture maladroite, tremblante, presque apeurée. également ! Dieu protège les enfants qu’il aime. également à partir de la matière, le coupe Peter. également son ami le plus sûr. Eh bien. Eh bien voilà! Pas... [Lire la suite]

27 avril 2016

le désir est une espérance impatiente

Ce qui  se passe dehors ne les intéresse pas ; l'air est saturé ce. Une voisine traverse la rue ; elle semble très pressée. Sur le pignon qui fait l'angle de la rue Chateaubriand et de la rue Radiguet, au-dessus du marchand de nouilles, un affichage Giraudy porte une immense affiche sur laquelle une jeune femme, à moitié nue se vautre sur une plage en lisant un roman Harlequin — un vent léger fait bruisser le maigre feuillage des platanes du square ; beaucoup de gens dans la venelle Jean-Pierre Balpe ; il semble que tout... [Lire la suite]
16 décembre 2015

chercher à ménager ses forces

81 homoérotisme lécher le ventre Peppee utilisé par les acteurs pour faire briller leurs parties génitales chercher à ménager ses forces pour durer les corps sont déplacés un homme fort être mouillée à en perdre la tête commencer à jouir embrasser le cou prendre son pied s'agiter dans son sommeil lécher le ventre tout rapport sexuel devient fou aspect digestif de toute dépendance érotique remonter les jambes être dans la profondeur du sommeil pendant un instant être immobile caresser une queue position<non position tout rapport... [Lire la suite]
27 septembre 2015

Robur croit veut croire à la folie de l'amour

49 Orlando croit au vermeil humide des lèvres (l'entrebaillement des lèvres) — et à l'infime baiser à la base du cou... Et au corps endormi ; Orlando croit à la dilatation du temps... A la minuscule irrégularité de la peau... Et au bord humide et gonflé des lèvres, Orlando croit (il le veut…) à la splendeur des corps. Et à l'humidité des chairs. Orlando croit à la lueur des corps ; à la chaleur rouge des corps ; et au blanc des draps, Orlando croit à la dureté des étreintes... Et au pli soyeux entre le cou et le lobe... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 septembre 2015

passer de la distorsion à l'innocence

53 homopolitique théorie esthétique bestiale naissance du capitalisme archaïsmes politiques il faut éclaircir ça tournantes justice et progrès politiquement correct l'histoire ne s'intéresse qu'aux faits fleuve d'imaginaires cohue sans fin improvisée nous voulons autre chose choisir répartition fleuve de cauchemars sans importance il faut éclaircir ça esthétique du malheur en avant c'est le prix à payer en d'autres termes qu'importe fureur insoutenable devant la pauvreté l'amour ou l'amour ou l'amour 54 homosouvenir qui dira... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 septembre 2015

un corps asexué

Enfin, son numéro est appelé. Bien qu’il l’est déjà dit plusieurs fois, une infirmière lui demande à nouveau ce qu’il a, fixe à son poignet droit une étiquette munie d’un code barre puis, après lui avoir enduit le bas ventre d’un gel assez gras, vérifie l’état de sa vessie avec un petit appareil d’échographie portable. Il ne peut s’empêcher de penser qu’on n’arrêtait pas le progrès, elle dit : « en effet votre vessie set pleine, allongez-vous en attendant, on va s’occuper de vous ». Mais il ne se supporte pas d’être... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 septembre 2015

le sol est jonché de cadavres

44 Il croit distinguer cela "Une fillette s'est isolée à l'écart et joue avec une poupée de chiffon;" (tuer ou être tué), Barbe Bleue croit aussi distinguer cela : "Les événements du monde paraissent interchangeables" ou "Il est en dehors du temps, de la réalité" (tuer ou être tué) — Barbe Bleue a comme ça des expressions qui tombent à pic — il a toujours fait semblant de ne rien voir (ni haine, ni jalousie) — Barbe Bleue croit entendre cela : "La campagne alentour est parsemée de corps d'animaux;" ou "Dans le lointain, un... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
20 mai 2015

ignore toute présence humaine

33 homosouvenir le chaos a ses limites c'est un jour splendide un chanteur n'arrête rien cette ville se crée comme une fresque monumentale ce n'est pas ma façon de penser qui a fait mon malheur c'est celle des autres souvenir fort la ville reprend intarissablement dans son histoire pas de langue pas de syntaxe Buenos-Aires partage ses jours de soleil tu t'enfonces dans les entrailles de Buenos-Aires l'espoir coule sur Buenos-Aires comme un fleuve de sang de taureau noté dans le carnet Buenos-Aires est pleine de mémoire h. ne veut... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 mars 2015

c'est un néant

24 homoérotisme passer à l'acte être pleine de l'homme il est ce que il est rêver de sexe d'homme tout le corps se cambre rechercher les caresses d'un homme qui me ferait hurler sentir des muscles qui m’étreignent s'exciter comme une bête s'abandonner au désir et à la volupté langue toute entière dans la bouche lécher la passion est illusoire entendre sa voix gémir de plaisir donner le bonheur du corps l'homme offre sa nuque au baiser aspect digestif de toute dépendance sexuelle fermer les yeux pour mieux le sentir chatte ouverte... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 février 2015

chaque jour est capital

23 homoérotisme odeur du pieu mordiller les cuisses geindre pénis dur dévorer caresser la pente soyeuse des reins vider tout son être en moi rappel des sexes aimer la sensation que procure cette machine chaude dévorer mordre le ventre un homme au corps lourd dire "c'est bon !" être délirante amour léchant d'un feu consumant sentir le goût de la chair de r. pine posée sur sa joue fermer les yeux pour mieux le sentir et écouter cette verge qui glisse en moi puis se retire jambes tremblantes 24 homoérotisme passer à l'acte être pleine... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,