16 avril 2016

Admiration

Par Violante Fitzsimmons Tout ça ne ressemblait pas plus aux cavalier français s que je vis à l’œuvre qu’un poupard de carton ne ressemble à un être humain. — Nous ferions mieux de suivre cette sente, vers l'est, fis-je... Quel étrange esprit que celui de l’homme ! L’espèce entière était menacée d’extermination ou d’une épouvantable dégradation, nous n’avions devant nous d’autre claire perspective que celle d’une mort horrible, et nous pouvions, tranquillement assis à fumer et à boire, nous intéresser aux chances que représentaient... [Lire la suite]

03 septembre 2015

gagner sa vie

Mes années de lycée s’achevaient, à seize ans, je passai sans difficulté mon baccalauréat. Nous étions en juillet 1938. Il fallait envisager la suite. Avec ses trois enfants, son salaire d’instituteur et sa femme au foyer, mon père n’était pas riche, il lui était difficile d’envisager de m’envoyer à l’Université ce qui aurait impliqué de me payer un logement et de me donner une petite rente. Il aurait ainsi vu avec beaucoup de fierté que je suive son chemin et accepte de devenir instituteur, mais je n’en avais pas du tout l’intention.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 novembre 2014

Rêve 5434

Lecomte, étant là, maman ne montait pas dans ma chambre enfin, Ganançay se considérait comme infiniment petit en sorte que l'action s'engagea alors que le toit de tuile faisait dans la mare, que le soleil rendait de nouveau réfléchissante, une marbrure rose, à laquelle je n'avais encore jamais fait attention de telle sorte que comme c'est confortable d'arriver dans une maison où tout le monde parle bas !» cependant que Sauton semblait que la considération que, sur la foi de ma grand'mère, nous accordions à madame de Villeparisis, lui... [Lire la suite]
20 juillet 2014

toute lecture n'est qu'un jeu

Il y a des évidences dont le choc est insoutenable : chacun n’est qu’un grain de poussière, qu'importent les personnes réelles que sont Zita ou Stanislas si l'Histoire désire leur mort ! Il y a une étrangeté parfois même une raison du désaccord, Oedipe... Une tête exige une autre tête; comprenne qui voudra. Le pire châtiment est de se laisser abattre sans avoir eu la possibilité de lutter - nos crimes sont plus que des assassinats; tout ce qui se passe est en sommeil depuis 216 ans; c'est l'histoire de l'ogre et du Petit Poucet... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
18 février 2014

la solitude de l’écrivain

Je rentre à Paris, adieu Barcelone… Je m’étais fait une joie de retourner dans cette ville et je n’y ai rencontré que des déceptions ; je n’ai même pas éprouvé de réel plaisir à descendre les Ramblas parmi la foule. Tout d’un coup tout cela m’a paru bien conventionnel, faux, une séquence de Faut pas rêver dont je serais le commentateur. N’en parlons plus…   « Ne rêve pas, mon cœur, comme un homme ne dis pas de mot imbécile car l'imbécile n'est pas un homme. Si tu cherches l'homme, parle vrai. Le mot juste est une perle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 septembre 2012

Fuite dans l'écriture

Réveillé en sursaut par le rêve d'une femme que j'ai aimée autrefois et que je croyais oubliée, je me suis levé à cinq heures. Depuis je traîne dans la maison sans aucune envie précise: ce rêve m'obsède. Qu'en conclure sur l'amour, le désir, la mémoire des corps et des odeurs ? Dans mon jardin, mes merles ont commencé à siffler l'arrivée de l'aube. Mon rythme d’écriture n’est pas loin d’être celui du Tango Corse autrefois si bien chanté par Fernandel, un pas en avant, deux pas en arrière. Mon petit neveu Ronald qui a le sens pratique... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 décembre 2011

De la réalité du monde

Il pleut… Je suis à mon bureau, juste sous ma lucarne et il pleut. J'ai toujours aimé la pluie. Plus exactement le bruit de la pluie. Plus particulièrement encore, le bruit de la pluie sur le toit. Et plus précisément s'il se peut, le bruit de la pluie quand je suis au lit, lumière éteinte, juste avant de m'endormir… Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs d'enfance, je retrouve cette même sensation, les gouttes frappant les tuiles, les ardoises, les vitres, le toit de plastique de la caravane ou la toile de tente suivant les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 septembre 2011

Les écrivains mentent toujours

Les écrivains mentent toujours. Dans mon dernier billet, je me suis laissé emporté par un certain lyrisme feuilletonesque: j’ai transformé la rencontre Balpe-Germaine en un épisode de sitcom brésilien ou booliwoodien, selon vos propres références. Il arrive même que l’on se lasse des histoires qu’on est en train d’écrire… En fait, c’est quand même plus simple…Comme je vous l’ai dit Balpe habite Fontainebleau où il possède réellement une de ces grandes maisons construites en lisière de forêt par de riches familles parisiennes qui, à la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 juin 2009

Qu'attendez-vous de Robert S…?

A la question "Qu'attendez-vous de moi ?" par laquelle je terminais ma dernière note plutôt mélancolique et peut-être même "défaitiste", une commentatrice répond si gentiment "peut-être simplement l'impression de nous retrouver dans ton discours." C'est donc bien cela, vous me prenez pour un écrivain… Mais je ne publie guère et ne touche pas de droits d'auteur et si, comme je le pense, ce qui fait l'écrivain c'est son inscription dans le dispositif littéraire, tenir un blog et avoir des lecteurs... [Lire la suite]
17 février 2009

Blaise Carver

Ethnosociologue, cela fait maintenant plusieurs années que Blaise Carver travaille sur ”l’Histoire des changements socio-économiques mondiaux induits par l’apparition des réseaux intégrés d’information et les stratégies d’acteurs”. Ce travail le passionne dans la mesure où il lui permet, sous la masse des faits, de découvrir des mouvements de fond qui tracent de nombreuses perspectives d’avenir. Il a rassemblé des quantités de renseignements et de notes. Bien sûr, il sait qu’il n’aura jamais épuisé son sujet — cela aussi fait partie... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,