12 juin 2016

le ciel bleu est une dérision

Ils sont perturbée par les flots incessants d'images que diffusent les multiples écrans : les actions sont à peine intelligibles ; un jour, dans son enfance, Roberte s'en souvient, une femme se promène avec elle au bord d'un lac, le ciel c'est le ciel, sous ses bras un chien en peluche queue-de-vache foncé si doux, longtemps conservé, et un pressentiment de bonheur extrême. Quelque chose l'inquiète qu'elle ne sait pas cerner avec précision... Le temps a son poids d'éternité. Oriane Proust croit percevoir comme la crécelle sèche d'une... [Lire la suite]

27 avril 2016

le désir est une espérance impatiente

Ce qui  se passe dehors ne les intéresse pas ; l'air est saturé ce. Une voisine traverse la rue ; elle semble très pressée. Sur le pignon qui fait l'angle de la rue Chateaubriand et de la rue Radiguet, au-dessus du marchand de nouilles, un affichage Giraudy porte une immense affiche sur laquelle une jeune femme, à moitié nue se vautre sur une plage en lisant un roman Harlequin — un vent léger fait bruisser le maigre feuillage des platanes du square ; beaucoup de gens dans la venelle Jean-Pierre Balpe ; il semble que tout... [Lire la suite]
21 avril 2016

Elle se sent incroyablement seule

Elle regarde longuement ses ongles inquiéte avec l'envie de les ronger ; il y a nombre de militaires. Il y a nombre de militaires ; son regard est fuyant — elle voudrait parler à Charlus, mais ne sait pas comment s'y prendre... Elle est superbe. Son visage est rond, vilain, encadré par des cheveux très courts bruns — elle a des yeux en amande... Que peut-elle vouloir. Elle a des yeux en amande — elle feint de s'intéresser à un des tableaux du salon, s'en approche lentement et s'attarde dans un examen attentif de la toile — que... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 décembre 2015

Le soleil écrase tout le paysage

Le soleil écrase tout le paysage ; il y a longtemps qu'ils sont partis de chez eux, ne savent pas quand ils rentreront. Une autre fois un couple éméché l'aborde dans une chaussée sous un prétexte futile et elle ne parvient plus à s'en défaire ; les palmes se balancent lentement sous l'effet d'une brise certainement rafraîchissante — passe un convoi de camions chargés de leechies. Un jeune se serait suicidé d'une façon monstrueuse avec un croc de boucher. Un attentat suicide fait deux morts à Rio-de-Janeiro... L'horizon est rouge de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 décembre 2015

Rien n'est plus réel que le mensonge

À la première page du quotidien " L'Almanach du Père Gérard", un article signale l'accroissement du nombre de forfaitures. Depuis quelques temps, les rubriques nécrologiques des divers journaux — " Le Rambler" ou " Les Religieuses au Sérail" — tendent à occuper de plus en plus de place. Un autre photogramme, violente, montre une dizaine de corps sanguinolants jetés côte à côte sur l'asphalte d'une rue anonyme. Près de la ville, un village aurait subi l'attaque d'une horde de voyous inconnus. Un autre article du quotidien Le Tam-Tam... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
18 novembre 2015

Il n'y a partout qu'assassinats, crimes de toutes sortes.

Oriane Proust cherche des indices, des regards qui confortent ses notions. Une mémoire lui revient en mémoire... Elle a toujours ressenti l'idée d'être au-dessus du vide, au-dessus de quelque chose comme un précipice qui l'effraie... Elle regarde lentement, attentive, la foule ; elle rêve d'un amour de costume de tergal... Oriane Proust ne sait pas vraiment ce qu'elle attend... à ses côtés, se retrouvait la petite fille de jadis au rire si cristallin... Elle ne parvient pas à faire une différence bien nette entre ses souvenirs et son... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2015

ne pas se perdre dans des considérations édifiantes

Ses doigts sont chargés de bagues baroques... Une autre jeune femme entre qui attire tous les regards ; Oriane a des doigts de pianiste — ses doigts sont chargés de bagues baroques — il y a nombre de militaires — Oriane lève les yeux au ciel... Oriane ne peut s'empêcher de rire. La lumière tombe sur elle et l'entoure, elle est la cible d'un projecteur. Elle a du mal à garder son calme — Oriane feint de chercher quelque chose dans son petit sac à main. Une autre jeune femme entre qui attire tous les regards. Oriane voudrait parler à... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 octobre 2015

Palancy

Proust avait tellement affecté Palancy, qu’il a pris le parti de se retirer avant l’âge et de vivre désormais dans la retraite ; Ils ne s’y trompaient jamais ni l’un ni l’autre, et, s’ils avaient adopté ces espèces de marques de fabrique, c’était pour s’éviter de déchiffrer des avertissements qui ne les concernaient pas et qui foisonnent dans la feuille dont ils se servaient pour s’entendre ; Palancy a été créé et mis au monde pour défendre les faibles et pour protéger l’innocence. Il lui en coûtait cependant de le laisser sans un sou... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 septembre 2015

le soleil brûle encore

Mais d’après lui ce n'était qu'un prétexte ; la véritable raison, cachée en dessous, pourrait bien être qu'on ne veut pas que les gens restent assis comme ça, à ne rien faire, à se balancer, à discuter ; ce n'est pas la bonne façon de se fréquenter ; le revêtement de plastique ignifugé se fendit et la maison se met à frémir sous l'effet des flammes... Toujours le risque qu'on ne tombe dessus. Regarde l'univers. La pièce est vide, en vérité... Tu pourrais bien penser à moi de temps en temps ; le regard de Marc Argencourt se fixa... [Lire la suite]
19 août 2015

Faits divers

Les titres des journaux lui font peur... Près de la ville, un village aurait subi l'attaque d'une bande de tarés inconnus qui se seraient livrés à un véritable massacre... Sur trois colonnes de la première page, une photo de jeune femme titrée " Il est honteux que, dans le temps où ton corps ne se laisse point abattre, ton âme, en ce même moment, se laisse abattre avant lui" ; la rubrique des faits divers du magazine " Les Étrennes aux Fouteurs Démocrates" relate la mort singulière d'une jeune fille inconnue... Près de la ville, un... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,