11 juillet 2016

Paysage

Le soleil-étalon couvre la terre-jument... Des nuages traînaillent sur la laque bleue du ciel. Le paysage paraît figé dans une paix immuable ; la campagne est sans rides ni troubles — le bleu est partout. été interminable. Le soleil se ramasse en une masse de chaleur aveuglante. L'air est chaud... Le paysage met la patience à l'épreuve. Ces forêts sont des caricatures de paysage sauvage. Terre. Le soleil est éblouissant, la lumière excessive ; la lumière est intense... Des flots ininterrompus de chaleur inondent le paysage — le temps... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 janvier 2016

personnages

" viens ici "... L'homme ignore qu'il est un acteur dans un spectacle live. Admire ma moule !. " viens ici, n'aies pas peur ". Les murs de la chambre sont presque tous recouverts de miroirs mais l'homme ne sait pas qu'ils cachent des caméras. à trente-deux ans, elle est toujours célibataire, bien qu'elle n'arrête pas de chercher l'âme-soeur — partout où Irène Garp va, elle laisse derrière lui une odeur de désir charnel — de toutes façons, il faut que quelque chose arrive... L'homme n'a conservé que son slip avec des dessins bleu ciel... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 décembre 2015

Au même moment mais dans un autre lieu

Les rideaux sont immobiles ; au sol, le carrelage hexagonal est brisé en plusieurs endroits — l'espace de la pièce inspire la paix — il n'y a pas grand-chose d'autre à en dire. La maison est tranquille, fraîche. Derrière la vitre la chaleur crépite — un sphynx s'envole et tourne autour de la lampe ; un rideau remue, — le mur fait face à la fenêtre... La pièce est quelconque cogne la vitre ; dans un angle du plafond près d'une fenêtre une tache d'humidité semble tracer la carte de la Seine-et-Marne. Il n'y a pas grand-chose d'autre à... [Lire la suite]
13 novembre 2015

Une certaine dose de rancune passe dans son regard

La nuit est éclatante, sereine ; le clair de lune s'incruste sur la campagne ; les étoiles importunent le sommeil... La lune c'est la lune... Achères-la-forêt est dans l'ombre — la lune baigne la campagne d'une lumière blanche — la lune baigne la campagne d'une lumière blanche ; Champagne-sur-Seine est dans l'obscurité — Jarville est dans l'obscurité ; le ciel est d'un bleu profond ; la lune est une ligne de craie ; la lune est énorme. étoiles lointaines — la lune est énorme ; la nuit est transparente. Le sens de leurs paroles émerge... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 octobre 2015

la chronologie est parfois confuse

Le paysage est plein de puanteurs ; le ciel s'impose. Le jour a la couleur des blés. La journée est torride — il y a partout de la lumière, une luminosité immense — il fait trente deux degrés... Le soleil est du soleil — effluve poivrée de la terre sèche ; une longue allée de pins coupe en deux le jaune des blés ; les champs sont immobiles de chaleur — une petite route bruit dans la chaleur de l'été ; les champs sont des hymnes à l'air. Le ciel bleu et dur renvoie la chaleur. La lumière est à l'intérieur de l'air. Odeur du goudron... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 janvier 2014

Tout plein de petites saloperies

Benjamin, d'Ichy, se demande ce que les événements récents vont changer à sa vie puis Monsieur Grand existe pendant que Rachid Monsieur Grand se promène dans la pièce, la vie devient une balançoire vide oscillant au grè du vent. Rachel Monsieur Grand se précipite hors de sa maison alors que Mme Sinouls met de l'ordre dans des sacrifices sur chaque caillou — tout plein de petites saloperies se trament ici et là — Monsieur Émile Othon Monsieur Grand se cache le visage dans les mains alors que Ronald Cline Monsieur Grand se tient dans la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 janvier 2014

Ostapenko

Avant sa retraite, était fonctionnaire. Ne fait plus preuve du moindre intérêt pour l'actualité; se laisse parfois aller à de violentes colères ; n'est pas toujours très bien dans sa peau. Sa vie n'est qu'une navigation à vue... Ostapenko est une force en puissance, pour Ostapenko, la vie est un flot de paillettes — Ostapenko s'entend assez bien avec Jean-Pierre — ne veut pas dire ce que ne peut pas dire. Ostapenko ne trouve plus de jouissance que dans l'observation de la vie de ses contemporains... Ne trouve plus aujourd'hui aucune... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2014

Anne Labadie

Savoure la vie — Mademoiselle Labadie a une intelligence toute d'intuition ; Anne Labadie a le goût de la vérité... A un nez un peu retroussé et presque pas de sourcils — cette idée la réconforte... Tout ce qu’Anne peut faire, c'est essayer de poser des questions ; Anne Labadie est froide et émerveillée ; à vingt-six ans, Labadie est encore étudiante en communication. A un besoin absolu de véracité ; à vingt-six ans... Est préoccupée par tous les mails qui l'envahissent, se juge capable d'amour — Anne Labadie est totalement bien dans... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2014

Balpe traverse sur la pointe des pieds

Il y a des caisses de champagne entassées dans l'escalier. Balpe se perd dans l'ombre des couloirs ; le monde est pour lui d'une tristesse incomparable, semble savoir que la maison est vide, cherche la clé ; va dans toutes les pièces de l'hôtel... Il y a des caisses de champagne entassées dans l'escalier... Balpe traîne dans l'inquiétude. Il est près de quatre heures du matin ; il fait chaud... Balpe est complètement vêtu de noir — la maison de Benato est silencieuse — il fait nuit noire, sa vie est partagée en deux, tend l'oreille... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 janvier 2014

il faut savoir aller au bout de ses désirs

La soirée semble ne jamais vouloir s'achever... Thérèse décide d'écrire un livre — a les jambes molles... Tout va bien — que faire désormais ?. Regarde ce que j'ai trouvé, dit Mademoiselle Thérèse montrant du doigt un article du journal "Le Républicain! De toutes façons, il faut que quelque chose arrive" — dans une valise, sous une fenêtre, des petits cercueils de bois noirs — il faut en parler... Contemple son corps devant le  miroir — sa carte est couverte de tracés au feutre rouge... A perdu quelque chose, il faut savoir... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,