23 décembre 2014

Vers Saint-Pierre-des-Tripiers, 15 heures 17

L'horizon merveilleux équilibre l'espace sur l'espace. Il voudrait n'être qu'un rayon du jour. Il y a longtemps qu'il a fait retour en arrière. A l'orée d'un bois, un village. Il a marché des heures sans rencontrer âme qui vive. La vie lui fait mal à petits bruits, à petits gorgées, par les interstices…. Seul le ciel peut ici avoir une couleur si franche. Il peut passer des heures à lancer des pierres au chien infatigable. Il n'est plus entouré que d'ombres. La vraie liberté ne se mesure pas au nombre de choix possibles. Le temps ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 décembre 2014

La clarté tranche l'espace

Odeur lourde de la terre mêlée aux senteurs plus légères de l'herbe ; le soleil brille. Le jour a la couleur des blés. La grande chaleur d'août oppresse la campagne — une longue allée de troènes coupe en deux le jaune violent des blés. Une longue allée de pins coupe le jaune violent des blés — la lumière est étale... Le paysage n'émerveille personne ; un soleil éclatant tombe sur les champs. Le ronflement  d'un tracteur se fond dans le halètement d'une pompe à eau ; miasme lourd de la terre mêlée aux effluves plus légères,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 décembre 2014

Comme d’habitude

I - 85 Comme Charlus et Palancy, ajoute Elle. Comme convenu, nous créditons immédiatement votre compte de 1.500 euros virement Ecash 234567 du 23/12. Comme d'habitude, elle n'a envie de rien, observe simplement. Comme d'habitude, il recule devant l'obstacle, sent un bref moment de crainte, quitte immédiatement la place où il se trouve. Comme d’habitude. Comme d’habitude. Comme d’habitude: réunion, palabre, repas. Comme d’habitude j’ai cherché dans le lit la douceur du corps de Elle. comme d’habitude sans regarder l’adresse... [Lire la suite]
17 décembre 2014

Tout temps est vain

Je dois être positif, ils sont là, ces esprits humains, il y a maintenant idéniablement sept esprits humains ; trop c'est trop  Quand on représente un objet un visage il faut que les qualités de cet objet ce visage soient représentées. Un esprit humain plus six esprits humains : sept esprits humains. L'esprit humain peut-il faire l'expérience de la vacuité ? Sept, ça commence à compter. Sept, c'est certain, sept, je ne me trompe pas. Rien ne presse. Il y a idéniablement sept esprits humains. Je ne sais plus quelle est la vérité... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 décembre 2014

la fille est l’avenir sexuel du garçon

Je raconte ma vie sans illusions. Pas dupe, je sais tout ce qu'elle a de banalité romanesque et de réalité ennuyeuse. J'essaie pourtant d'aller au fond de moi-même, de m'y révéler tout en n'ignorant pas, contrairement à Rousseau, que me peindre dans toute mes vérités n'a pas de valeur universelle. Peut-on prétendre à être écrivain si l'on n'a pas la conviction profonde que tout ce qui nous concerne concerne l'humanité entière ? Mes écrits ne visent rien de tel, ils mettent simplement ma vie à plat. Ainsi le premier incident que je... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 décembre 2014

Treize ans

En octobre 1935, à peine treize ans, j’entrais en classe de quatrième et les événements qui, cette année-là, furent particulièrement importants ne furent ni l’entrée en guerre de l’Italie en octobre, ni la restauration de la monarchie grecque, ni l’installation d’une base secrète d’essais d’armes chimiques et biologiques en Algérie, près de Beni Oufni car je ne savais à peu près rien de ce qui se passait dans le monde celui-ci étant globalement restreint au canton de Mende, le reste relevant, comme me paraissait alors tout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 décembre 2014

Il cherche dans tous les coins

Barbe Bleue tend l'oreille et il va, vient — il se perd dans la nuit d'Ah-Cizin... Ce souvenir le poursuit ; le moment semble éternel, sa vie est partagée en deux : celle d'hier liée au souvenir et à la nostalgie ; celle de désormais, qu'il voudrait attachée à l'action et à l'avenir ; le tableau a la simplicité d'un chromo de calendrier des postes — il passe sans raison dans les antiques couloirs d'Ah-Cizin, Barbe Bleue va sans raison ; Barbe Bleue se souvient. Il ne rencontre jamais personne, Barbe Bleue... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 décembre 2014

Des femmes

Dans certaines provinces, une femme qui essaie de divorcer peut être étouffée dans la boue. Nous ne savons pas ce que deviennent celles d'entre nous qui sont parties en esclavage — dès leur enfance nos filles sont formées au travail de la laine : quenouille et fuseau; nous sommes toujours responsables de la faute d'Éve — nous n'avons pas les mêmes droits que les hommes. La vie religieuse est l'idéal qui nous est offert — les religieuses ne soignent que les femmes. La femme est victime de la violence de tous les hommes : notre père... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 décembre 2014

Curieux sentiment que celui de vivre dans le souvenir

Curieux sentiment que celui de vivre dans le souvenir : il n'y a en effet plus ni passé ni présent mais, pour l'esprit flottant, un seul espace flou, quelque chose comme une absence, un manque du temps. Je n’ai plus aujourd’hui un plaisir extrême à écrire et je dois avouer que je ne suis pas loin de considérer cette autobiographie comme un exercice pour essayer de maintenir mon vieux cerveau en activité. La graphomanie m’a lentement abandonné. Pourtant, à l’époque que je rapporte ici, il n’en était rien. Bien au contraire car... [Lire la suite]
09 décembre 2014

Quel est le rapport entre l'esprit humain et l'esprit-poète humain

Est-ce une erreur. Observer ces esprits humains. Les soupçons provoquent ce qui n'est pas encore décidé et mettent en marche l'avenir. Les mots pénètrent en l'esprit humain à son insu, s'installent en lui profondément. Le doute ne m'est pas permis. Regarder ça. Et son paradigme. Qu'est-ce qui se passe en l'esprit humain. Soit la vitesse. J'ai parfois la notion qu'il y a quelqu'un au-dessus de moi. J'ai accès à sa carte bleue. L'esprit humain a-t-il une voix intérieure. Origine et destin doivent rester inséparables. Parfois il n'y a... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,