21 juin 2015

il pense que Dieu est avec lui

35. Les bonheurs du Poète le Poète n’est pas doué pour le bonheur il le sait l’éprouve depuis des années dans les conflits de ses pensées dans son incapacité à tendre ses joues aux légèretés du jour il le sent dans le poids qui tend à affaisser ses épaules durcir ses muscles le laisser vide sans but aux croisées des heures dans la lourdeur de ce que faute de mieux il persiste à appeler son âme ou ces heures d’attente infondées qui le laissent sans désir ni voix 36. Les indécisions du Poète même s’il avance le Poète ne sait pas... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 juin 2015

la voix d’un nommé Adolphe Hitler

Il y avait certainement un peu de la posture romantique de l’adolescence dans ce journal même s’il n’en est pas moins vrai que l’idée que je me faisais alors de l’écriture m’enfermait dans une réelle solitude. Mais à quoi bon parler de ce que tout le monde connaît, l’adolescence est une période que tous les garçons, perturbés par leurs hormones sexuelles, ont vécu plus ou moins difficilement. Mes camarades de jeux érotiques s’étaient peu à peu tourné vers les filles et, beaucoup trop jeune pour celles de ma classe, ne me restait guère... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 juin 2015

Un quatuor de monstres

Plus personne au monde ne peut ignorer ce toutou gigantesque tanné ayant des griffes et des dents considérables que Luigi Nonno présente dans son aventure "Can You Please Crawl Out Your Window" et qu'il nomme le Lammasu imbécile. Son corps est couvert d'une épaisse fourrure aux raies alternativement bistre et rouge feu, ses membres sont inertes, sa queue aubergine, en forme de boa, peut tuer hommes et animaux, des yeux noir de carbone au regard d'une fougue vigoureuse ; par l'ardeur de son souffle, le Lammasu aspire les pinsons qui... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 juin 2015

les difficultés de l’aléatoire

Rahan entre dans un centre commercial. Tout lui est suspect ; pourquoi ne me crois-tu pas... Pas question d’utiliser chèque ou carte de paiement... Reprendre tous ses souvenirs pour emporter dans la tombe une vie en ordre... Il fait beau, la soirée est douce, la foule envahit les rues... Rahan a retroussé jusqu’en haut des cuisses la jambe gauche de son pantalon. Le ciel affiche un bleu très doux — Son esprit, son corps, chaque cellule de son corps sont dans les difficultés de l’aléatoire absolu d’un présent perpétuel... Le silence,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 juin 2015

Paysans

J'aimerais tant aller au paradis de Dieu — pourtant je suis un paysan libre — ma femme porte dans ses bras Edwige notre dernière fille... Près du feu, Yrieix, mon fils aîné taille une pelle dans un morceau de chêne... En été les mouches nous envahissent. Ma femme porte dans ses bras Begga notre dernière fille. Les murs de notre baraque sont faits de branches entrelacées collées avec de la paille mélangée à de la boue et de la bouse ; nous aurions six enfants si un garçon n'était pas mort à deux mois... La fumée du foyer s'échappe par... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 juin 2015

les choses se défont

39 homoesthétique aptitude à juger mort du père chemin du désespoir chocs esthétiques qui parfois nous empoignent génie personnel beau naturel philosophie de l'art désaccord envers l'esthétique connaissance scientifique distance critique tournant politique de l'esthétique traces du platonisme autonomie esthétique imitation de la nature perte sentiment esthétique raison poésie reconnaissance du rapport mimétique face cachée du platonisme la lumière se bat avec des épées 40 homosouvenir les choses se défont c'est un jour splendide... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juin 2015

Dans l’attente de ma réponse

Dans l’arrière-plan d’hypérion, il découvre enfin, lointain, pâle, presque invisible le nom sarpedon. Dans l’attente de ma réponse, il semblait tellement anxieux que je lui ai juré, sur notre très ancienne amitié, qu’il en serait ainsi. Dans l’attente, on souffre tant de l’absence de ce qu’on désire qu’on ne peut supporter une autre présence. Dans l’avion qui me ramène de Barcelone , dans la demi somnolence par laquelle je me laisse gagner, je me souviens de cette anecdote racontée au sujet de Machrab et que nous nous étions amusés à... [Lire la suite]
07 juin 2015

Adur se sait condamné à une fuite sans fin

Adur a donné la somme nécessaire, le semi-vieillard à la barbe de trois jours et une tache (de quoi ? Vin, graisse, sueur ?) sur sa chemise bleue délavée a décroché une clef sur le tableau, « la 23, deuxième étage »... Comme si, cette discrète fiction devait parvenir à chasser toutes les pensées qui l’obsèdent, tournent, dont il n’arrive pas à se débarrasser sans pour autant imaginer un début de solution à ses problèmes. Adur est devenu un porteur de virus susceptible de contaminer tous ceux auxquels il pourrait parler et il n’y a ni... [Lire la suite]
05 juin 2015

Soeur Anne range les miroirs

34 Elle ramasse le téléphone qui ne sonne plus, les miroirs où il ne se regarde plus. Elle ramasse une liste de noms parmi lesquels Lou et Lou et Lou, les crayons posés sur la table. Quelque chose d'indéfinissable. Elle essuie essuie les verres qui portent encore des signes de vin, Soeur Anne essuie ça... La canne sur le sol. Elle range des hebdomadaires froissés et Soeur Anne nettoie nettoie un ticket de métro; les oreillers fripés et elle fait tout briller tout briller; elle ramasse la lettre signée par Robur... Soeur Anne nettoie... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 juin 2015

Extrait d'un sermon Hildebald, prieur de Saint-Symphorien

"Le malheur des hommes vient de ce qu’ils divisent ce qui est essentiellement indivisible. On ne peut attendre aucun succès de ses entreprises lorsqu’on sort de l’ordre, et qu’on franchit par impatience les bornes que la sagesse prescrit. Cette multiplicité de principes n’est-elle point contraire à l’infinie simplicité de l’essence divine. Dans l’impossibilité où il est de jouir tout à la fois de toute la plénitude de son être, il imite l’état immuable de Dieu, mais seulement en ce qu’en quelque sorte il ne cesse jamais d’exister, et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,