08 octobre 2008

Une situation privilégiée

En effet, de chez moi je domine toute la ville. Enfin, presque toute la ville car avec les méandres de la rivière et les collines qui les soulignent, certaines parties me demeurent cachées. C’est ennuyeux… En partie seulement, car si je ne peux tout voir, il m’est fort possible d’imaginer tant je connais les lieux et les habitants. D’imaginer la vie: elle n’est pas tellement différente dans les parties cachées et, comme je vois l’essentiel… C’est une situation privilégiée, je dois avouer que j’en suis fier. Un peu… D’autant que ce... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2008

Un flot d'écriture

Voilà ce que j’aurais aimé trouver chez Norpois, le massacre et l’incendie de l’orgueilleuse cathédrale, la destruction de ses deux tours, le pillage systématique de la ville par les soudards de Merle. Voilà qui aurait donné des couleurs à ses pages ternes. Rien à voir avec les mains des voleurs coupées sur la pierre de justice (sans aucun doute cependant un spectacle intéressant, je regrette que Père ne puisse plus ordonner ce genre de sentence). C’est le seul moment où cette ville trop calme a été confrontée aux couleurs de la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 septembre 2008

Massacre dans la cathédrale

Norpois s’arrête là, ou presque, il n’évoque le massacre qu’en quelques mots, comme s’il avait peur d’imaginer, de voir ce qui s’est alors passé. Ça m’ennuie ce manque d’audace. A quoi sert d’écrire si ce n’est que pour parler comme tout le monde. J’aurais aimé quelque texte comme : les soudards se précipitent en hurlant dans la nef de la cathédrale. Ils brandissent des épées, des hallebardes, des haches, des pertuisanes, des poignards, des couteaux de toutes sortes. Un soudard se jette sur le banc le plus proche, donne des coups de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 août 2008

Prise de la ville (feuilleton de Norpois)

Voici donc la suite du feuilleton de Norpois. Je ne mets pas de guillemets, ça me fait gagner du temps :Les soudards sont cachés à l’orée de la forêt attendant le signal de leur capitaine qui, lui attend que la cloche de la cathédrale sonne l’élévation de l’hostie et du calice de la première des trois messes de la nuit de Noël, la messe dite « des anges ». Il fait froid, la respiration des hommes produit de petits nuages de vapeurs. Tous sont silencieux et tendus. Soudain, on entend au loin, amortie par la neige, le son de la «Non... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 août 2008

Retour sur le récit de Claude Norpois

Bon, c’est vrai que l’écriture de Claude Norpois n’est pas époustouflante, il ne sait pas vraiment décrire, il ne se pose pas les problèmes de la description, elle est là parce qu’à un moment donné il lui faut donner quelque cadre à ce qu’il raconte… C’est pas suffisant… Il est vrai que ce n’est qu’un simple feuilleton dans un canard local et que ça lui permet simplement de mettre un peu de gras dans sa soupe au choux, mais quand même. En tous cas ça ne me suffit pas… Chais pas mais si j’avais à raconter la nuit de Noël où le cruel... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2008

Nuit de Noël (Récit de Norpois, suite)

Donc…Chapitre IV, dans la paix d’une nuit de NoëlIl a neigé dans la nuit mais les derniers nuages se sont effilochés et une lune ronde, pleine, grasse, ironique occupe la plus grande partie du ciel; le fond de la vallée est éclairé de la vapeur de sa lumière bleutée perçant la surface homogène de la neige, une lumière froide, pâle, mystique semblant monter du sol vers le ciel, donne à cette nuit de Noël 1577 une allure irréelle magique, rassérénante et, au fond du trou de la vallée du Lot, la petite ville écrasée par les deux flèches... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 juillet 2008

Un peu d'histoire

Parler du Che, ou plutôt, pourquoi pas, donner la suite de l’article historique qui est paru ce matin dans le journal. J’y ai d’ailleurs remarqué une erreur, le «journaliste» semble situer l’action en 1577 alors qu’elle s’est déroulée en 1579. C’est toute la différence entre l’histoire et la fiction. S’il préfère 1577 parce que le total des chiffres est égal à 20, ça le regarde… Je pense cependant que 22 aurait été aussi bien mais…Chapitre IV, une nuit de Noël bien tranquilleAh oui, j’avais oublié de vous dire que ça se passe en... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2008

La tentation de Saint-Lyrisme

Rien peut-être… flotter dans le monde (comme une odeur de tilleul — chaude sucrée légèrement verte, à peine acide, un peu herbeuse — ou de lilas — dans les mêmes tonalités sucrées mais plus fruitée, presque lourde, entêtante), aller à la dérive, me laisser porter, ondoyer sur la description du monde comme un navire d’enfant fait d’un fragment d’écorce arraché à un arbre et qu’il dépose sur un tranquille cours d’eau de faible profondeur, tantôt freiné par une faible bise, tantôt arrêté dans son avancée par une herbe aquatique, tantôt... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2008

Choisir

De toutes façons, comme dit je ne sais plus quel auteur contemporain, «il y a toujours un détail qui échappe…», le monde n’est fait que de détails, ça déborde de détails et l’écriture n’est pas faite pour ça, il faut choisir, toujours choisir et le choix est le cœur du problème car pourquoi choisir la pointe de la flèche de la cathédrale plutôt que la petite falaise calcaire que, d’ici, je vois sur sa droite et qui, pour moi, est aussi pleine de souvenirs puisque j’aime à aller m’y réfugier quand il fait beau et que je veux déguster... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 juin 2008

La flèche de la cathédrale

Aujourd’hui j’ai voulu montrer ce travail à mon frère. Sa réaction: — T’es complètement dingue !… Qu’est-ce que tu veux que je foute de ça, ça ne ressemble à rien. C’est pas une rédaction et puis c’est chiant… J’étais vexé. Très. C’est vrai, après tout c’est pour lui que je me suis lancé dans ce travail impossible. Je n’ai pas su que lui répondre, je me suis contenté de quitter sa chambre en claquant très fort la porte (je crois qu’une de ces reproductions de vignette de BD qu’il passe son temps à reproduire en grand format est tombée... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,