27 avril 2017

Génie

Par Abel Cox Le gouvernement entre dans le choc du nucléaire — beaucoup de choses se passent dans le monde — une autre fois, Ronald et Becky se trouvaient dans une campagne, marchant l'un près de l'autre vers un village — que pourrait-il se passer ici... Les toits de zinc sont roses et dorés ; les feux sont continuellement verts puis oranges puis rouges puis verts puis oranges puis rouges puis verts puis oranges puis rouges... Comme s'il était poursuivi, un homme dévale la rue en courant. Dans le parc Schopenhauer, des hommes, des... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mars 2017

Ambition

Par Lou James Arrive le soir ; on parque les vaches, on entrave les ânes, qui s'égarent tous les deux jours, on fait le compte des fardeaux; puis quand les vivres ont été abondants et que la lune brille, le tambour fait rage, les mains battent avec force, et le chant monotone, que la foule dit en chœur, appelle à la danse toute la jeunesse des environs... — Voici le moment où le soleil pénètre par la porte de l'est jusqu’au milieu des cabanes, où les bœufs rentrent dans les parcs. Cette population était en grande partie composée de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2017

Aventure

Par Didier McGear Ce qui augmente encore en moi mo, embarras est l'attention des écoutants, les interprétations et le poids qu'ils donnent à tout ce qui part d'un homme qui, ayant écrit expressément pour les enfants, est supposé ne devoir leur parler que par oracles... Cet accident me fut pourtant bien sensible par la circonstance, car c'était le temps des exercices où l'on faisait manoeuvrer la bourgeoisie, et nous avions fait un rang de trois autres enfants de mon âge avec lesquels je devais en uniforme faire l'exercice avec la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 janvier 2017

Cauchemar dans l'univers

Par Abigale Foreman Le tueur de hyène balbutie : — Ah ! La voilà ! La voilà !… Le tueur de hyène prend le désespoir pour s’éclairer... Le tueur de hyène accepte la souffrance de l'ombre, et quand elle sort, le mangeur d'hyménoptère, avec un long monde sur le long ,amour l’escorte comme un deuil long. Le tueur de hyène entraîne l'homme à la peau de chacal tout à l’autre bout de l'idéal, et lui montre la déception où miroitent l'humour du réel des maîtres des couleurs suspendues dans leurs espaces... Le tueur de hyène aperçoit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2017

Infanticide

Par Teutberge Orbison Qui connaît ne parle pas : qui parle, ne connaît pas encore et encore Ils travaillent, mais ne produisent pas. Parfois il sait les expérimenter ensemble ; Heureux qui les sait respecter comme elles méritent de l’être! Plus heureux qui porte en son cœur celles d’un heureux naturel ! Il est bien facile de voir que je veux parler des vertus ; leur noblesse et leur excellence sont l’objet de tout ce discours ; mais j’ai cru qu’il fallait d’abord établir une règle sûre pour les bien distinguer du vice ; une vertu... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 décembre 2016

Idéal d’un kynésithérapeuthe

Par Kim Doobie Marion était aussi prudente que perfide. Zamzama, voyant leur émotion, s’excusa de ne pouvoir rester plus longtemps en leur aimable compagnie, et il s’éloigna en souriant d’une façon mystérieuse. — Tenez, mes amis, allons droit au but ; Hincmar cria Cindy, je croyons que môsieu et Marion étiont mâlades ; l'apathie et l'imagination devaient régner sous les lambris de ce petit palais entouré d’un vaste jardin d’où montait l’haleine parfumée des glaïeuls les plus rares. Nous sommes à la fin d’août 1690 ; — Aimez-vous... [Lire la suite]

20 novembre 2016

Vengeance de la vague

Olivier Idle  Avant tout était facile, ses journées étaient pré-construites, il lui suffisait de se laisser porter. De l’argent, il en a ; il est clair que les dirigeants de la compagnie sont des salauds... Fatigué... Oman a mis beaucoup de soin à disparaître : s’il avait envie d’aller à droite, il allait à gauche ou tout droit ; s’il était attiré par telle ou telle affiche, telle ou telle devanture, il s’en éloignait aussitôt. Les deux hommes parlaient un langage qu'il avait tout de suite reconnu, celle de son grand-père : «ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 septembre 2016

Solitude du risque

Par Franck Domino Soyez toujours sur vos gardes ; dès que vous aurez mis le feu, si, après quelque temps, il n'y a aucune rumeur dans le camp des ennemis, si tout est tranquille chez eux, restez vous-même tranquille : attaquer imprudemment, c'est chercher à se faire battre. Il faut plutôt subjuguer l'ennemi sans donner bataille: ce sera là le cas où plus vous vous élèverez au-dessus du bon, plus vous approcherez de l'incomparable et de l'excellent. Tout cela ensemble forme un corps de discipline dont la connaissance pratique ne doit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 septembre 2016

Affolement de l'eau

Par John Hammerstein — Dis donc, soeur, tu sais que c'est de la camelote, tout ce que tu as acheté? Le beau Imaan appelle ta japonerie “le bazar à treize sous” ; Loraine avait fait le voyage dans l'unique pensée de s'agenouiller là... Son coeur se révoltait. Les bières et les cortèges filaient en silence, comme des ombres découpées, sur la pâleur d'un linge. Loraine sortait de sa rêverie, lorsqu'elle aperçut près d'elle une mendiante qui se traînait ; Voyez donc, voyez donc. Le plein jour de la rue entrait alors en un coup de lumière... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 juillet 2016

Irréel

Par Benjamin Montgomery Nous voulons dire que la déduction doit s’arrêter de loin en loin à quelques effets dominateurs, et que ces effets apparaissent chacun comme des modèles autour desquels se disposent, en cercle, de nouveaux effets qui leur ressemblent comme toujours on la trouve aussi souvent que l’autre. C'est pourquoi prendre pour son bien donne un gain mauvais, ne pas prendre permet de se servir. Mourir n’est pas contraire à la disposition d’un animal raisonnable, ni à la logique de sa constitution... Faire, se taire, voilà... [Lire la suite]