13 juin 2006

Fascination des commencements

  Il est aussi facile de se tromper soi— même sans s'en apercevoir, qu'il est difficile de tromper les autres sans qu'ils s'en aperçoivent.La Rochefoucauld. Maxime 115.   Les commencements me fascinent sans fin. Ce moment troublant, quand l'écrivain devient témoin pour traduire de pures possibilités dans un nouveau système de signes renferme tout le danger intrinsèque à l'acte même de raconter des histoires : une fois engagé, plus question de faire demi— tour, tout le texte est là. Et, dans la légère... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,