23 janvier 2017

Cauchemar dans l'univers

Par Abigale Foreman Le tueur de hyène balbutie : — Ah ! La voilà ! La voilà !… Le tueur de hyène prend le désespoir pour s’éclairer... Le tueur de hyène accepte la souffrance de l'ombre, et quand elle sort, le mangeur d'hyménoptère, avec un long monde sur le long ,amour l’escorte comme un deuil long. Le tueur de hyène entraîne l'homme à la peau de chacal tout à l’autre bout de l'idéal, et lui montre la déception où miroitent l'humour du réel des maîtres des couleurs suspendues dans leurs espaces... Le tueur de hyène aperçoit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 janvier 2017

Un amour de campagne

Je n’ai jamais été marié. et je crains n’avoir connu en amour plus de déceptions que de satisfactions et trop inquiet de l’avenir, je n’ai jamais voulu avoir d’enfant, pourtant ma vie sentimentale et amoureuse a été riche, plusieurs fois j’ai aimé et j’ai été aime. Mon premier amour sérieux, sûrement construit sur le désœuvrement, la solitude et le vide intellectuel absolu de La Roche fut celui que j’éprouvais pour Sophie l’institutrice du village. Tout nous poussait l’un vers l’autre t, chaque jour, il me tardait que l’école ferme... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2017

Infanticide

Par Teutberge Orbison Qui connaît ne parle pas : qui parle, ne connaît pas encore et encore Ils travaillent, mais ne produisent pas. Parfois il sait les expérimenter ensemble ; Heureux qui les sait respecter comme elles méritent de l’être! Plus heureux qui porte en son cœur celles d’un heureux naturel ! Il est bien facile de voir que je veux parler des vertus ; leur noblesse et leur excellence sont l’objet de tout ce discours ; mais j’ai cru qu’il fallait d’abord établir une règle sûre pour les bien distinguer du vice ; une vertu... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
11 janvier 2017

je n’ai plus guère de conversation

Quand je me regarde dans une glace et que — un peu incrédule — je vois le visage ravagé d’un vieil homme au regard perçant creusé sous d’épais sourcils blancs, aux rides profondes au-dessus d’une barbe blanche qui le font se rapprocher lentement des cercopithèques neglectus, je ne peux m’empêcher de revoir le visage poupin du garçonnet sourient assis sur la brouette blanche dont je me souviens même si je ne sais plus où elle était ou celui du jeune homme séduisant dans son costume prince de Galles… Parvenu au niveau du grand âge qui... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 janvier 2017

Maurice Roman

Je dois ici avouer en partie mon échec, je ne trouve pas assez de temps, comme mes quelques lecteurs ont pu le constater, à poursuivre l'entreprise que m'avait confié mon défunt ami Maurice Roman : mettre en forme son projet de roman "Ma vie ne regarde que moi, dont les textes sont publiés ici sous la catégorie Maurice Roman. Aussi, j'ai décidé de publeir les notes sur lesquelle je m'appuie, ce qui ne m'empêchera pas de poursuivre le travail d'écriture quand j'en aurai le temps. En voici une première livraison : *** Une fois que... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,