La grande forêt est pleine de bandits. Tout baigne dans une lumière crépusculaire ; la forêt est le domaine du mal, de l'épouvante ; il y a peu de sentes dans les forêts... Les forêts sont des lieux où on se perd... Parfois des bandes de loups sortent de la forêt pour attaquer les villages... Des lieux d'interdits. Des voyageurs affirment avoir vu des monstres sortir de la forêt. Tout est obscur. La lumière s'emmêle partout aux branches. Le vent joue dans les feuilles des arbres. La campagne est tout, villes et villages sont des points noyés dans un espace vide... La forêt est là comme une menace — certaines forêts sont si denses qu'il est presque impossible d'y pénétrer ; dans certains lieux des forêts il est possible d'entrer en relations avec les forces occultes — de ci de là, quelques rochers tachetés d'un lichen doré. La forêt est une fiction... La forêt est le lieu où se nourrissent les porcs. Nos forêts sont pleines d'animaux redoutables : loups, ours, sangliers — de temps en temps des bandes de Danois traversent la forêt et attaquent nos villages. Les forêts sont le royaume des démons et du diable ; l'immense forêt est encombrée de bêtes sauvages — on entend des gémissements redoutables... La forêt — il faut une forêt —, dans laquelle je vis, semble là depuis toujours — nos bosquets sont d'habitude assez clairsemés et troués de clairières. Des voyageurs affirment avoir vu des monstres sortir de la forêt — la forêt est le domaine du mal, de l'effroi et de la force brutale. Il y a peu de sentiers dans les forêts — c'est une forêt... Il y a peu de sentes dans les forêts ; la forêt est un lieu maléfique — parfois des bandes de loups sortent de la forêt pour attaquer les villages — les forêts qui m'entourent se ferment au soleil... Dans certaines forêts vivent aussi des taureaux sauvages ; c'est une forêt. La forêt est le lieu de tous les dangers mais elle est aussi une réserve de gibier. La forêt est le domaine du mal, de l'affolement — les forêts qui m'entourent se ferment au soleil. Le gros gibier appartient au roi ou à ceux auxquels il a accordé un privilège de chasse — le petit gibier peut être chassé par n'importe qui, le gros gibier appartient au roi. Des gémissements étranges se font entendre. La campagne est tout, villes et villages sont des points noyés dans un espace vide d'hommes ; un lieu de fantasmes et de fausses épouvantes ; des voyageuses affirment avoir vu des monstres sortir de la forêt ; des lieux d'interdits. Toutes sortes d'animaux vivent dans la forêt... La forêt est le royaume des génies et des enchanteurs. Les habitants des villages ne fréquentent que les bordures de la forêt... Les ermites, les ascètes s'installent souvent au fond des forêts les plus obscures ; tout est humide et froid ; au bord de la forêt, le soleil étincelant brûle parfois les herbages — il s'agit d'une forêt et de champs — autour de moi le soleil creuse les arbres de la forêt de rayons effrayants — le soleil est au-dessus des troènes ; une forêt quelconque... Nos forêts sont pleines d'animaux redoutables : loups, ours, sangliers... Le royaume est grand mais peu peuplé... Des impies se réunissent dans la forêt. Certains infidèles célébrent dans la forêt les rites de leurs anciens Dieux... Le vent joue dans les feuilles des arbres.