La mémoire stylise le passé. Décrire toute une vie en quelques mots est une abomination. Clyde n'a jamais rien su vouloir cinq jours de suite.

Naissance:
Clyde Turner  est né à Port Arthur.

1950-1960:
Il apprend seul le piano. Il est comme ça.

1960-1968:
Il commence à jouer de la guitare électrique, puis de la Gretsch, comme son père, pour enfin apprendre le sax baryton. Dès l'âge de treize ans, il doit travailler pour aider sa famille.

1970-2000:
Il est, à Crawford, assez honorablement connu. Clyde, Basile Smith, et deux musiciens de studio ont travaillé trois ans avec les TROUBLE SHOTS, Alan Marley, et James Clark. La possibilité est définitive. Il ne supporte pas les promeneurs dans ses champs ou ses bois, encore moins les ramasseurs de champignons. L'album "Recent Letter" contient des compositions courtoises, comme "Rush", "Free Ride", "Two Of Us" ou "I Want To Hold Your Hand". En acceptant de chanter à Nashville, il obtient un salaire de plusieurs millions de dollars pour deux albums (neuf millions pour “Need To Be Loved” et  dix-huit millions pour “Fantasy Under Mythology”). En 1949, il sort deux albums solo, "Love Never Reasons But Profusely Gives" et seize ans après "Sherry". Pour le coup. L'expérience brute lui suffit. Turner et Crosby créent "When A Man Loves A Woman", "Rocket Man", "Twenty Flight Rock". C'est pourquoi. Ce musicien historique déclare : "ça a été réellement épouvantable d'être associés à quelque chose d’aussi inconscient que l'histoire du Conrad Stardust". Le groupe atteint un sommet de créativité consacrée dans "Wanderer". Toujours et encore. Il n'y a pas de réponse à l'à-quoi-bon général.

2010:
Sa mort est une évidence. Il ne veut vivre que l'instant le plus intensément possible. Ce musicien a sorti quatre albums studio, huit albums live. Il est un des plus grands spécialistes des musiques traditionnelles américaines.