Ike Browne.  visage enfantin et défait à la fois -  lumière Browne d'un regard flottant; il est tout le rock; Ike Browne vêtu de façon déjantée sur scène avec ses deux chiens -  une aisance stoïque.  "Of Evening Rain" un album presque génial où il donne toute la mesure de son talent,  Ike n'a jamais eu de problèmes de vie. Voix d'Ike Browne comme par une journée ensoleillée d'hiver; celle de Chloé Roussel comme l'air est bleu gros bleu,  une musique qui tombe,  Ike Browne déroule des paroles étranges; une musique expérimentale; Ike Browne revient avec "To Be Built Of Love"… une esthétique de l'aversion… le mellotron entre souverain; il attaque avec intensité "Anyone Can Be Passionate / People Get Ready", alors, le soleil se couche rouge feu, le paysage s'oublie dans Aldine, on ne voit plus que le sommet des arbres.  un chant convivial; le plein d'idées. Le reste est de l'histoire. Au Trident Studio ce chanteur chante, lunettes violâtres, ce chanteur se tient en scène comme un vautour prêt à bondir sur son public. Et Medley. Peu importe. Un folk purpurin et bleuté: pour finir par refuser Last Shadow Puppet, au motif de ne pas embrouiller l'image totale liée à cette griffe. Il doit décider quoi faire de son existence… il y a des choses qu'on peut expliquer et d'autres qu'on ne peut pas. Ce tromboniste a choisi de croire dans l'existence.